Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Marine Le Pen: "Si Assad tombe, Daesh prendra le pouvoir"

    © AP Photo/ Geert Vanden Wijngaert
    Actualités
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    687781059

    La crise syrienne divise non seulement la communauté internationale, mais elle déchire également la classe politique française qui échoue à trouver un terrain d’entente.

    Tandis que François Hollande répète inlassablement que Bachar el-Assad reste un ennemi pour la France, Marine Le Pen, présidente du parti le Front national, a tenu à exprimer sa propre vision du conflit syrien sur la chaîne TF1:

    "La France apparaît complètement isolée dans son refus de discuter avec Bachar el-Assad, dans son refus de discuter avec la Russie (…). Le moindre mal, c'est Bachar el-Assad".

    Marine Le Pen a précisé qu'il fallait coordonner les efforts avec le président syrien car "si Bachar al-Assad tombe, c'est Daesh qui sera au pouvoir en Syrie".

    La présidente du FN s'est montrée également prête à confier les clés de la guerre contre l'organisation Etat islamique au président russe, bien que cela risque de "ruiner la grande campagne contre la Russie".

    "Je sais (…) que certains voient d'un mauvais œil cette intervention (de la Russie en Syrie, ndlr) parce que Vladimir Poutine fait ce que nous aurions dû faire il y a déjà un certain nombre d'années", a conclu Marine Le Pen.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Moscou sur les frappes françaises en Syrie: vous avez dit "légitime défense"?
    Président iranien: la Syrie sans Assad, un "paradis pour terroristes"
    Les médias à la recherche... d'un porte-avions chinois en Syrie
    Syrie, Ukraine: pourquoi la Russie a un temps d'avance sur l'Occident
    Tags:
    crise, guerre, Front national (FN), Bachar el-Assad, Marine Le Pen, Vladimir Poutine, Syrie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik