Actualités
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
490
S'abonner

Plusieurs pays dans le monde entier ont introduit des mesures supplémentaires de sécurité suite aux attaques terroristes qui ont eu lieu cette nuit à Paris. Moscou, Berlin, Vienne, New-York, Helsinki et New-Delhi font tout leur possible pour protéger leurs citoyens ainsi que les missions françaises sur leurs territoires.

En Autriche, des mesures de sécurité supplémentaires ont été introduites dans le contexte des négociations sur la Syrie qui ont débuté à Vienne, selon le ministère autrichien des Affaires étrangères. Le gouvernement du pays a convoqué une réunion d'urgence suite aux attentats à Paris.

Des mesures de sécurité ont été également renforcées près des missions françaises à Berlin, selon un porte-parole de la police berlinoise. Les troupes des services d'ordre ont été renforcées notamment près de l'Ambassade de France à Berlin. Depuis le matin, les Allemands apportent des fleurs au bâtiment de la mission française pour exprimer leurs condoléances suite aux attaques terroristes.

En Russie, tous les services de sécurité sont mobilisés, toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des citoyens russes sont appliquées, rapporte le Comité antiterroriste national de la Russie.

La Belgique a renforcé le contrôle à la frontière française, mais les services aériens et ferroviaires, dont les trains Eurostar et Thalys, fonctionnent normalement, selon le ministère belge de l'Intérieur.

Une réunion d'urgence doit avoir lieu samedi au palais Maxime à Athènes, le gouvernement grec donnera son appréciation sur les événements à Paris, selon une source gouvernementale. A Athènes, on estime que la situation à Paris influencera toute l'Europe. "Les attentats à Paris sont semblables à l'attentat du 11 septembre aux Etats-Unis. Des mesures de sécurité contraignantes seront appliquées, d'après la même source.

En Inde, les services de sécurité effectuent des contrôles de personnes suspectes dans les espaces publics et notamment dans des centres commerciaux. Le vice-président indien Mohammad Hamid Ansari a dit apprécier "la réactivité du gouvernement français contre les terroristes". Selon M. Ansari, "ce n'est pas seulement une attaque de Paris mais de toute l'humanité".

La Finlande a pour sa part renforcé le contrôle à l'aéroport et aux portes d'Helsinki. "Nous ne succomberons pas à la peur et à l'intolérance", a déclaré le premier ministre finlandais Juha Petri Sipilä. Les autorités thaïlandaises ont renforcé leurs mesures de sécurité dans les lieux de rassemblement touristiques ainsi que sur le territoire frontalier, selon le gouvernement.

Aux Etats-Unis les services de sécurité ont été mis en état d'alerte à New-York, Boston, Miami, Chicago, Los-Angeles. Le maire de New-York Bill de Blasio a alloué des moyens à la protection de la mission permanente de la France après de l'Onu, du Consulat général et d'autres bâtiments français officiels. Des équipes d'intervention rapide Hercules et autres service de sécurité sont mobilisées.

Six attaques simultanées ont frappé la capitale française dans la soirée du vendredi 13 novembre. Selon diverses estimations, entre 120 et 153 personnes ont trouvé la mort dans les attentats.

Trois explosions se sont produites, d'abord à Saint-Denis, aux abords du stade de France, pendant le match amical France-Allemagne. Les trois assaillants auraient fait détoner des ceintures d'explosifs, faisant une victime. Cinq autres lieux parisiens ont ensuite été touchés: rue de la Fontaine au Roi (5 morts); rue Bichat (12 morts); boulevard Voltaire (un terroriste mort); rue de Charonne (19 morts) et la salle de concert du Bataclan (plus de 70 morts).

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attaques à Paris: 3 terroristes identifiés, un Syrien, un Egyptien et un Français
Un conducteur lourdement armé allant vers Paris arrêté en Allemagne
Benjamin Griveaux annonce avoir démissionné de l’Assemblée nationale
Tags:
terrorisme, mesures de sécurité, attentat, victimes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook