Ecoutez Radio Sputnik
    mer de Chine méridionale

    Le Japon ne participera pas à l'opération en mer de Chine méridionale

    © Flickr / Naval Surface Warriors
    Actualités
    URL courte
    Situation en mer de Chine méridionale (80)
    9281

    Les forces d'autodéfense japonaises n'ont pas de plans concrets quant à la participation aux patrouilles en mer de Chine méridionale, a déclaré le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga à Tokyo pour commenter les propos tenus par le premier ministre du Japons au cours de sa rencontre avec le président des Etats-Unis Barack Obama.

    M. Shinzo Abe a déclaré notamment, en marge du sommet de l'APEC à Manille, que la participation des forces d'autodéfense japonaises aux patrouilles en mer de Chine méridionale était possible étant donné la construction par la Chine d'îles artificielles. Selon lui, la question était examinée "du point de vue de son impact sur la sécurité du Japon".

    "Le premier ministre Abe a annoncé le soutien des opérations américaines en mer de Chine méridionale visant à assurer la liberté de navigation. Nous n'avons pas de projets d'engager nos forces d'autodéfense dans les opérations des Etats-Unis en vue d'assurer la liberté de navigation. Pour l'heure, les forces d'autodéfense ne mènent pas de patrouilles régulières en mer de Chine méridionale, et il n'existe aucun projet concret en ce sens. Néanmoins, le Japon est disposé à poursuivre sa participation aux activités de maintien de la sécurité dans la région en accordant son assistance aux Philippines, au Vietnam et à d'autres pays et en organisant des exercices conjoints avec les forces navales des Etats-Unis", a précisé le porte-parole.

    La Chine effectue la construction d'îles artificielles dans l'archipel des Spratleys contesté. Selon des experts militaires américains, leur superficie totale dépasse 1.170 hectares. Au total, Pékin a construit sept îles artificielles dont une abrite une piste d'atterrissage sur laquelle pourront se poser des avions navalisés. A la fin du mois d'octobre, les Etats-Unis ont envoyé dans la zone leur navire lance-missile, l'USS Lassen. Environ un tiers du trafic mondial de marchandises par voie maritime y transite, et le plateau continental de l'archipel est riche en pétrole. Outre la Chine, plusieurs pays se disputent divers territoires de la zone, dont le Sultanat de Brunei, le Vietnam, la Malaisie et les Philippines, tous ces pays faisant partie de l'ASEAN.

     

    Dossier:
    Situation en mer de Chine méridionale (80)

    Lire aussi:

    Les USA débloquent 259 M USD pour "assurer la sécurité" en mer de Chine
    Des bombardiers US en mer de Chine, un défi lancé à Pékin
    Pékin promet une riposte ferme à toute provocation en Mer de Chine
    Tags:
    Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Yoshihide Suga, Shinzo Abe, Mer de Chine méridionale, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik