Ecoutez Radio Sputnik
    Recurring 'Lineae' on Slopes at Hale Crater, Mars

    Le mythe de l'eau sur Mars mis à mal par deux chercheurs français

    © NASA. NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
    Actualités
    URL courte
    Exploration de Mars (87)
    2109

    Deux planétologues français, François Forget et Cédric Piloget, affirment que les fameuses ravines de la planète Mars n'ont pas été creusées par de l'eau mais par des coulées de glace sèche.

    Deux planétologues français, François Forget et Cédric Piloget, affirment que les fameuses ravines de la planète Mars n'ont pas été creusées par de l'eau mais par des coulées de glace sèche, du dioxyde de carbone, annonce N+1.
    Pour démonter leur théorie sur le lien entre les échanges thermiques de CO2 et l'origine de ces ravinements, Forget et Piloget ont construit un simulateur numérique.
    Le duo de planétologues a remarqué que dans les régions de la planète rouge où sont situés ces reliefs des traces de glace carbonique ont été trouvées. Cette glace "sèche" crée une fine couche sur les pentes martiennes. Elle se dépose lors de l'hiver local et fond en été. En même temps, selon les chercheurs, la formation des ravines est due à l'élévation des températures.


    Les chercheurs supposent que le dioxyde carbonique recelé dans les espaces poreux subit un changement brusque vers la fin de l'hiver. En fait, la fonte de cette glace provoque des éboulements de roches: celles-ci dégringolent et forment des ravines.
    Afin de vérifier leur supposition, Forget et Piloget ont construit un simulateur numérique très détaillé du sol martien et de son évolution sous l'effet des rayonnements solaires. Le simulateur a démontré que le CO2 pénétrait dans les pores et les interstices du sous-sol de Mars. De cette manière, la présence de chenaux et de cônes de débris, caractéristique de l'écoulement liquide, peut être expliquée par la fonte de la glace sèche.
    Selon les chercheurs, il est très douteux qu'il y ait de l'eau sur Mars, ce qui exclut l'hypothèse d'y trouver de la vie. Par ailleurs, la recherche ne cadre pas avec celle d'homologues de la NASA. Rappelons que les chercheurs américains affirmaient qu'il y avait des coulées d'eau salée sur Mars. Il faut dire que, par rapport aux Américains, les chercheurs français examinaient l'autre terrain de la planète rouge en se basant sur le simulateur.

    Dossier:
    Exploration de Mars (87)

    Lire aussi:

    Pourquoi il n’y a pas de vie sur Mars
    Voyage vers Mars: la NASA commande des moteurs
    La NASA montre une super-protubérance du soleil
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Tags:
    hypothèse, eau, dioxyde de carbone, NASA, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik