Actualités
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
7102
S'abonner

Les enquêteurs belges ont identifié trois caches utilisées en Belgique par les auteurs des attentats islamistes du 13 novembre à Paris et Saint-Denis dans les semaines précédent leur assaut coordonné.

Dans un communiqué diffusé mercredi matin, le parquet fédéral belge précise que les assaillants sont passés par un appartement à Bruxelles, un appartement à Charleroi et une maison à Auvelais, à une soixantaine de kilomètres au sud de la capitale, rapporte Reuters.

Ces trois logements ont été loués sous de fausses identités pour une durée d'un an, début septembre pour les deux appartements de Bruxelles et Charleroi, début octobre pour la maison d'Auvelais. Les loyers ont été réglés en liquide.

Les enquêteurs ont par ailleurs découvert des traces de l'ADN d'un des assaillants, Bilal Hadfi, un des trois kamikazes qui s'est fait exploser aux abords du Stade de France.

Ses empreintes digitales ont également été relevées dans l'appartement de Charleroi, de même que celles d'Abdelhamid Abaaoud, le Belge d'origine marocaine considéré comme le chef opérationnel des commandos du 13 novembre qui a trouvé la mort dans l'assaut donné par les forces de sécurité contre un appartement de Saint-Denis le 18 novembre.

Les enquêteurs ont également établi qu'un des véhicules utilisés le 13 novembre, la Seat noire à bord de laquelle se déplaçaient les "tueurs des terrasses", a été localisé un temps près des logements de Charleroi et d'Auvelais.

Une autre voiture louée par un suspect, une BMW, a été signalée elle à proximité des trois planques.

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

L'hommage populaire place de la République aux victimes des attentats
Al-Qaïda promet des attentats en Italie et en Espagne
Attentats de Paris: une empreinte d'Abdeslam retrouvée à Bruxelles
Attentats en France: Cazeneuve défend l'action de l'Etat
Tags:
enquête, lutte antiterroriste, attentat, terrorisme, attentats du 13 novembre à Paris, Bilal Hadfi, Abdelhamid Abaaoud, Belgique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook