Actualités
URL courte
5017
S'abonner

Les agences gouvernementales américaines cherchent à mettre au point des logiciels leur permettant d’avoir accès aux données des téléphones portables. La NSA a également demandé à ce qu’un cadre juridique et une partie du budget soient consacrés à ce nouveau projet.

Les services secrets américains élaborent une stratégie afin d'avoir accès aux données des téléphones portables.

Selon Bloomberg, une réunion secrète des responsables des services de renseignement américains a eu lieu en novembre 2015 à la Maison blanche. Ils ont ordonné à leurs subordonnés de trouver un moyen de décrypter les conversations téléphoniques, y compris sur les smartphones iPhone et Apple dont le cryptage a été renforcé par les constructeurs.

La stratégie a été établie à la réunion de l'Agence nationale de la sécurité (NSA). On a ordonné aux agences gouvernementales d'élaborer de nouveaux logiciels pour décrypter les données des portables et y consacrer une somme du budget. La NSA a également demandé de préparer un cadre juridique afin de palier à toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les forces de l'ordre lorsqu'ils essayent d'avoir accès aux informations des téléphones portables dont les données sont protégées.

Mardi 16 février, un tribunal américain a ordonné au groupe Apple de débloquer l'iPhone5 d'un des criminels responsables de la fusillade de San Bernardino (Californie) en décembre 2015. Le directeur d'Apple Tim Cook a déclaré que son entreprise ne se soumettrait pas à la décision du tribunal. Les géants Google, Facebook et WhatsApp se sont prononcés en faveur d'Apple.

Des tribunaux américains ont, à plusieurs reprises, soutenu la NSA quand il s'agissait des données chiffrées d'Apple. L'entreprise a toujours refusé d'exécuter les décisions de justice lorsqu'il s'agissait de débloquer les portables de ses clients, déclarant qu'un système de cryptage était installé sur ses appareils dans le but même de protéger les données. Apple a renforcé la protection de ses produits après que l'ancien employé de la NSA Edward Snowden a dévoilé l'existence de surveillance de la part de la NSA.

Lire aussi:

La NSA arrête de recueillir des informations sur les échanges téléphoniques
La NSA autorisée à espionner… jusqu’à la fin novembre
Logiciel contre données: l’étonnant troc du renseignement allemand et de la NSA
Apple n'aidera pas le FBI dans une affaire concernant un terroriste
Tags:
portable, données personnelles, Apple, Edward Snowden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik