Actualités
URL courte
Menace terroriste en Europe (341)
26956
S'abonner

Selon un vétéran de l'unité antiterroriste russe Alpha, les services de sécurité belges n'étaient pas prêts à réagir aux attentats du 22 mars à Bruxelles, puisque leur programme d'entraînement est conçu pour un temps de paix.

Voici les huit conseils à suivre en cas d'attentat à l'explosif qui auraient pu être utiles aux personnes touchées dans la capitale belge, a déclaré à Sputnik Vladimir Elisseïev, vétéran de l'unité antiterroriste russe Antiterror qui a participé à de nombreuses opérations de libération d'otages.

1. Quittez au plus vite le lieu de l'attentat

Une nouvelle explosion peut suivre la première. Il y a un risque d'effondrement de l'édifice. Couvrez-vous la bouche et le nez pour vous protéger contre les fumées d'incendie et la poussière.

2. En cas de blessure, demandez une aide médicale

Les ambulances arrivent vite sur les lieux d'un attentat. Sous l'état de choc, une personne blessée ne s'en rend pas compte et risque de perdre beaucoup de sang, de perdre connaissance et de recevoir d'autres blessures.

Station de métro de Maalbeek à Bruxelles après une explosion
© AFP 2020 Michael Villa
Station de métro de Maalbeek à Bruxelles après une explosion

3. Ne touchez pas les objets inconnus et qui ne vous appartiennent pas

Ces objets, surtout des sacs et des valises, peuvent contenir des éléments d'engins explosifs ou une bombe non explosée. Si vous voyez un objet suspect, alertez la police sans le toucher.

L'aéroport de Bruxelles après les explosions du 22 mars 2016
© AP Photo / RTL
L'aéroport de Bruxelles après les explosions du 22 mars 2016

4. Suivez les consignes des forces de l'ordre

Les policiers sont chargés d'assurer l'évacuation efficace et sécuritaire des lieux. Ils savent par où il faut passer pour éviter les débris et la fumée. Un périmètre de sécurité sera établi pour évacuer les blessés et leur accorder des soins médicaux et psychologiques. En hiver, les sauveteurs installeront des postes de chauffage.

L'aéroport de Bruxelles après les explosions du 22 mars
© AP Photo / Ralph Usbeck
L'aéroport de Bruxelles après les explosions du 22 mars

5. Ne cédez pas à la panique

Les mouvements de panique peuvent être mortels. Evitez les passages étroits, s'il y a d'autres sorties. Si vous ne voyez qu'une seule sortie, ne devancez pas les autres, respectez l'ordre, cela vous permettra de quitter plus vite la zone de l'attentat.

6. Ne courez pas avec la foule

Vous risquez d'être piétiné par les gens. En plus, vous ne savez pas où la foule vous conduira et risquez de vous retrouver dans un lieu dangereux.

7. Si vous n'êtes pas blessés, regardez autour de vous

Essayez de mémoriser les personnes et les objets qui vous entourent – un terroriste peut se trouver près de vous. Informez la police ou les médecins de tout ce qui vous semble suspect. Cela peut permettre de déjouer un autre attentat.

L'aéroport de Bruxelles après les attentats du 22 mars 2016
© AP Photo / Ketevan Kardava/ Georgian Public Broadcaster
L'aéroport de Bruxelles après les attentats du 22 mars 2016

8. Quand vous avez atteint un lieu sûr

Essayez de vous souvenir de tous les détails qui ont attiré votre attention. Vous aurez besoin de cette information si vous souhaitez aider les enquêteurs.

Plusieurs explosions se sont produites le 22 mars dans l'aéroport et le métro de Bruxelles, faisant au moins 32 morts et 270 blessés, selon un dernier bilan officiel communiqué mercredi par le parquet fédéral belge. Le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech) a revendiqué ces attaques.


Dossier:
Menace terroriste en Europe (341)

Lire aussi:

Le terrorisme, arme de destruction psychologique
Attentats: les conseils d'un membre des troupes d'élite russes
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Tags:
conseils, attentat, terrorisme, Groupe antiterroriste russe Antiterror, Vladimir Elisseïev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook