Ecoutez Radio Sputnik
    Une mosquée radicale de Berlin ferméeUne mosquée radicale de Berlin fermée

    Djihadisme: une mosquée radicale de Berlin fermée

    © REUTERS / Fabrizio Bensch © AFP 2019 Tobias Schwarz
    1 / 2
    Actualités
    URL courte
    3130
    S'abonner

    Les autorités allemandes ont fermé une mosquée radicale de Berlin qui était fréquentée par Anis Amri, l'auteur de l'attentat au camion bélier contre un marché de Noël en décembre, a-t-on appris mardi auprès de la police locale.

    Une mosquée radicale qui était fréquentée par le terroriste ayant attaqué un marché de Noël en Allemagne fin 2016 a été fermée à Berlin. Le lieu de culte a été perquisitionné à l'aube, tout comme 24 autres lieux de la capitale allemande dans le cadre d'une opération qui a mobilisé 450 effectifs selon la police.

    L'association religieuse "Fussilet 33", nom qui fait référence à l'adresse de cette mosquée du quartier d'Alt-Moabit à Berlin, déjà dans le viseur des enquêteurs, "fait l'objet d'une interdiction depuis aujourd'hui 06H00 (05H00 GMT), a indiqué la police dans un communiqué. La mosquée salafiste "Fussilet 33" est souvent présentée dans les médias allemands comme la "mosquée de Daech".

    Les enquêteurs avaient établi qu'Anis Amri, le jeune demandeur d'asile tunisien qui a lancé un camion sur la foule en décembre à Berlin, tuant douze personnes et en blessant des dizaines d'autres, la fréquentait régulièrement. L'attentat avait été revendiqué par Daech.

    Le mois dernier, les autorités allemandes ont annoncé avoir mené plusieurs perquisitions et arrestations notamment à Francfort (ouest) et à Berlin, pour démanteler des cellules liés à Daech.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Attentat de Berlin: le terroriste avait été déclaré «non dangereux»
    L'auteur de l'attaque de Berlin aurait poussé son neveu à tuer un autre oncle
    Juncker: ne pas fermer l’Europe aux migrants après l’attaque de Berlin
    Tags:
    mosquées, extrémisme, attentat, terrorisme, djihadisme, Union européenne (UE), Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik