Ecoutez Radio Sputnik
    Nucléaire iranien

    Accord nucléaire iranien: pourquoi Donald Trump n’a-t-il pas encore annoncé sa décision?

    © Photo: REUTERS/Joe Klamar/Pool
    Actualités
    URL courte
    405

    Si Donald Trump considère qu’il faut faire preuve de plus de fermeté à l’égard de l'Iran, les Européens veulent sauver l'accord nucléaire iranien. Selon le sénateur républicain Bob Corker, les partenaires européens des Etats-Unis peuvent avoir une influence sur leur décision de s’en retirer ou non.

    Les États-Unis souhaitent réexaminer les clauses de l'accord nucléaire iranien pour en combler les lacunes et les durcir. D'après Bob Corker, qui préside la commission des Affaires étrangères du Sénat américain, la décision qui sera prise dépendra du résultat des négociations entre les Etats-Unis et leurs partenaires européens concernant notamment la volonté de ces derniers de réviser le document. 

    «Nous avons discuté avec nos partenaires européens du fait que l'accord arrivera à échéance dans dix ans. A partir de là, l'Iran jouira réellement d'un grand nombre de libertés. Il est difficile d'affirmer que des progrès ont été accomplis [au cours de cette discussion, ndlr]», a indiqué Bob Corker qui devrait avoir un entretien avec Donald Trump dans la journée de mardi.

    L'Iran et le groupe P5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) ont conclu l'accord historique sur le règlement du problème de longue date du programme nucléaire iranien le 14 juillet 2015 à Vienne. Ils ont adopté le Plan global d'action conjoint (JCPOA), par lequel l'Iran a suspendu son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions économiques et financières appliquées par l'ONU, les États-Unis et l'Union européenne. 

    Depuis son investiture Donald Trump a menacé déjà plusieurs fois de se retirer de l'accord nucléaire iranien, en affirmant d'y voir des lacunes. Ces derniers mois, les pays européens qui sont déterminés à sauver cet accord, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, ont fiévreusement travaillé sur des projets de mesures capables de calmer le président américain. En fixant la date butoir du 12 mai pour décider ou non de dénoncer cet accord conclu en 2015, Donald Trump a souligné que c'est le dernier délai avant de déclare son verdict. Le 7 mai, il a écrit dans son Twitter que mardi, le 8 mai, il annoncera sa décision.

    Lire aussi:

    Téhéran explique ce qu’il fera si les USA se retirent de l’accord nucléaire
    Un homme politique iranien se prononce sur les capacités intellectuelles de Trump
    Pour l’UE, maintenir l’accord sur le nucléaire iranien est une nécessité
    Tags:
    programme nucléaire iranien, négociations, nucléaire, Plan global d'action conjoint (JCPOA), Bob Corker, Donald Trump, Royaume-Uni, Allemagne, Europe, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik