Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Attaque chimique à Alep: Macron s'exprime

    © Sputnik . Alexei Vitvitsky
    Actualités
    URL courte
    948120

    Interrogé sur l'attaque chimique à Alep, Emmanuel Macron a fait savoir qu'il ne pouvait pas faire un commentaire à ce sujet, la France ne disposant pas d'«informations claires et suffisantes».

    La France ne dispose pas d'informations claires sur l'attaque chimique à Alep, a déclaré le Président français, alors que cette dernière a été confirmée par les autorités russes et syriennes.

    «Nous n'avons pas d'informations claires et suffisantes pour faire un commentaire», s'est dédouané le Président français lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet spécial sur le Brexit, à Bruxelles.

    «La France condamne évidemment l'utilisation d'armes chimiques (…) et je souhaite que ceux qui diffusent ces informations sur cette possible utilisation d'armes chimiques partagent leurs informations, en particulier avec l'agence internationale à La Haye pour pouvoir identifier cette utilisation et l'attribuer», a ajouté le chef de l'État français, cité par l'agence Reuters.

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a attribué aux pays occidentaux une part de responsabilité dans l'attaque chimique perpétrée le 24 novembre à Alep. Le pilonnage avec des obus au chlore effectué par des terroristes a fait 107 blessés, selon un dernier bilan évoqué par l'agence de presse syrienne Sana.

    Selon Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, l'attaque contre la ville syrienne d'Alep menée par des extrémistes est une tentative de saboter la normalisation de la situation en Syrie et devra être dénoncée par la communauté internationale.

    Lire aussi:

    Maria Zakharova appelle la communauté internationale à condamner l’attaque à Alep
    Damas réagit à la suite de l’attaque chimique perpétrée par des terroristes à Alep
    Armes chimiques à Alep: Moscou appelle la communauté internationale à réagir
    Tags:
    Maria Zakharova, Emmanuel Macron, Alep, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik