Actualités
URL courte
27349
S'abonner

La ministre française des Armées, Florence Parly, a confirmé un prochain chargement d’armes à bord d’un cargo saoudien, sans préciser la nature des armes fournies à Riyad.

Le cargo saoudien Bahri Yanbu, en route vers le port du Havre, y prendra bien livraison d’armes, a reconnu la ministre française des Armées, Florence Parly, sur la chaîne BFM TV et à la radio RMC.

«Il y aura chargement d’armes en fonction et en application d’un contrat commercial», a fait savoir Mme Parly, sans donner de détails quant à la nature des armes qui seront chargées, non plus qu’à leur destination.

Elle a tenu à souligner que Paris ne disposait pas d’éléments de preuve «selon lesquels des victimes au Yémen [étaient] le résultat de l’utilisation d’armes françaises».

Toujours selon Mme Parly, ces ventes d’armes font partie de «partenariats à long terme avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis». «La France a des intérêts dans cette zone du monde», a-t-elle expliqué.

Précédemment, le site d’investigation Disclose avait affirmé que le navire devait prendre à son bord «huit canons de type Caesar», que l’Arabie saoudite pourrait utiliser dans la guerre contre les insurgés houthis au Yémen.

Le conflit yéménite a fait des dizaines de milliers de morts, dont de nombreux civils, environ 3,3 millions de personnes ont dû quitter leur foyer et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d’assistance, selon les estimations de l’Onu.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Houthis, Yémen, Caesar, Émirats Arabes Unis, Le Havre, armes, cargo, Arabie Saoudite, France, Florence Parly
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook