Ecoutez Radio Sputnik
    Opération Barkhane, Mali

    L’Élysée annonce la libération de quatre otages au Sahel, deux militaires français tués

    © AFP 2019 Philippe Desmazes
    Actualités
    URL courte
    28216

    Les deux Français enlevés le 1er mai au Bénin ont été libérés lors d'une opération menée par les forces françaises, a annoncé l'Élysée ce vendredi 10 mai. Deux militaires ont perdu la vie pendant l’intervention, a indiqué la présidence.

    Quatre otages détenus dans le Sahel, dont deux Français, une Américaine et une Sud-Coréenne, ont été libérés lors d'une opération menée par les forces françaises au cours de laquelle deux militaires français ont été tués, a annoncé vendredi l'Élysée.

    Emmanuel Macron «se félicite de la libération de quatre otages au Sahel, dont nos deux compatriotes, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, enlevés le 1er mai dernier au Bénin», indique la présidence française dans un communiqué, cité par Reuters. «Outre les deux otages français, une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées.»

    «Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso», ajoute l'Élysée. «Au cours de celle-ci, deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales.»

    Deux touristes français ont disparu le 1er mai alors qu'ils étaient en vacances dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Le cadavre de leur guide béninois, Fiacre Gbédji, très abîmé, a été retrouvé samedi matin dans le parc. Son identité a pu être formellement identifiée par un médecin légiste et sa famille, qui a notamment reconnu son pantalon.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    enlèvement, otage, Bénin, palais de l'Élysée, Burkina Faso, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik