Ecoutez Radio Sputnik
    Un employé (image d'illustration)

    Les livraisons de pétrole russe aux USA augmentent sur fond de sanctions contre le Venezuela

    © AP Photo / Vahid Salemi
    Actualités
    URL courte
    5196

    Ces derniers temps, les livraisons de pétrole russe vers les États-Unis ont augmenté sur fond de sanctions américaines contre la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA, informe le communiqué du directeur associé de Caracas Capital Markets, Russ Dallen.

    Les livraisons de pétrole russe aux États-Unis ont brusquement augmenté sur fond de sanctions introduites par les États-Unis contre la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA, informe un communiqué du directeur associé de la banque d’investissements Caracas Capital Markets, Russ Dallen envoyé à la presse. D’après lui, depuis le début du mois de mai, 13 navires ont transporté depuis la Russie vers les États-Unis près de cinq millions de barils de pétrole et de produits pétroliers.

    Dans le même temps, l’extraction de pétrole au Venezuela a été divisée par presque deux, rapporte Bloomberg. Alors que le Venezuela extrayait 1,33 million de barils de brut par jour au mois de mai 2018, il n’en extrayait plus que 740.000 barils par jour en mars 2019, soit moins que ses voisins: le Brésil, le Mexique et la Colombie.

    En mars, Russ Dallen de Caracas Capital Markets rapportait que la Russie avait massivement augmenté ses livraisons de pétrole vers les États-Unis, dont le volume total atteignait son maximum depuis 2011, soit 3,19 millions de barils.

    Fin janvier, Washington a introduit un volet de sanctions à l'encontre des autorités vénézuéliennes, en vertu duquel la compagnie pétrolière nationale PDVSA n'était plus autorisée à bénéficier des revenus de son commerce avec les États-Unis tandis que ses avoirs à l'étranger étaient bloqués. Caracas a qualifié ces mesures d'illégales, accusant les États-Unis de chercher à mettre la main sur les réserves de pétrole vénézuéliennes.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    sanctions, extraction, pétrole, Venezuela, PDVSA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik