Ecoutez Radio Sputnik
    Huawei

    Le fondateur de Huawei s’oppose à l’éventualité de représailles chinoises contre Apple

    © REUTERS /
    Actualités
    URL courte
    7210

    Le PDG de Huawei Technologies, Ren Zhengfei, a affirmé qu’il protesterait contre la possibilité de mesures restrictives à l’encontre d’Apple sur le marché chinois. Face aux sanctions américaines, le géant chinois des télécoms s’est dit déterminé à trouver des alternatives pour rester leader sur le marché des smartphones et en matière de 5G.

    Le fondateur et président-directeur général de Huawei Technologies, Ren Zhengfei, a jugé peu probable l’éventualité de représailles chinoises contre Apple Inc. et s'est dit, dans tous les cas de figure, opposé à une telle tentative à l’égard du fabricant d'iPhone.

    Interrogé par Bloomberg sur cette possible riposte à l’encontre d’Apple en Chine, Ren a déclaré qu'il «protesterait» contre toute mesure de ce type si elle devait être prise par Pékin.

    «D'abord, cela [les représailles chinoises contre Apple, ndlr] ne se produira pas et ensuite, si cela se produit, je serai le premier à protester», a déclaré Ren dans cette interview.

    «Apple est mon professeur, il est leader. En tant qu'étudiant, pourquoi aller contre mon professeur? Jamais», a poursuivi l’homme d’affaires.

    Il a reconnu que les restrictions à l'exportation imposées par l'administration américaine réduiraient l'avance que Huawei a prise depuis deux ans sur ses concurrents, mais a ajouté que la société augmenterait son offre de puces ou trouverait des alternatives pour maintenir sa position de leader sur le marché des smartphones et en matière de 5G.

    Donald Trump a signé mercredi 15 mai un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, ce qui revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec Huawei. Google, filiale d'Alphabet, a suspendu sa coopération avec le géant des télécoms chinois et ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique et de services techniques à Huawei à l'exception des services disponibles en open source.

    Lire aussi:

    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    smartphones, technologie 5G, États-Unis, Apple, Huawei, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik