Actualités
URL courte
6313
S'abonner

Une violente agression a eu lieu ce mercredi matin dans le centre de Mulhouse. Un homme a été passé à tabac et des coups de feu ont été entendus. Une scène dont ont été témoins la maire et son chauffeur.

Une rixe a éclaté ce mercredi matin à neuf heures, avenue Kennedy, dans le centre de Mulhouse. Les raisons sont encore inconnues, mais un homme a été agressé par un groupe d’au moins sept individus. Il s’est retrouvé à terre, roué de coups, lorsque des coups de feu ont retenti. Le jeune homme a été blessé à l’oreille par la détonation. Une passante enceinte et en état de choc a été pris en charge par les secours, indiquent les médias.

Témoignage de la maire de Mulhouse

Le groupe d’agresseurs a été mis en fuite par l’arrivée de la maire et de son chauffeur à bord d’une voiture banalisée équipée d’une sirène et d’un gyrophare.

La maire, Michel Lutz, qui se rendait au siège de la mairie, raconte:

«Je n’ai pas réfléchi lorsque nous étions à la hauteur de cette scène de passage à tabac, j’ai ouvert ma porte. Mon chauffeur a eu le réflexe de mettre le gyrophare dont est équipé le véhicule et la sirène en marche. Au même moment j’entends une déflagration, mais je ne vois pas d’arme. Je pense que le groupe a été surpris et a pris la fuite comme une volée de moineaux».

L’édile et son chauffeur se sont alors portés à la hauteur de la victime pour lui porter assistance. Puis la maire a contacté les forces de l’ordre qui sont rapidement intervenues. Deux suspects ont été interpellés et remis aux enquêteurs du Groupe d’appui judiciaire (GAJ) du commissariat de Mulhouse. Une douille a été retrouvée.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
maire, agression, Mulhouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook