Actualités
URL courte
4625214
S'abonner

Que ce soit qualifié de «falsification, raillerie du bon sens ou réécriture de l’Histoire», il est impossible de tolérer des déclarations comme celle de Washington qui a affirmé que les États-Unis et le Royaume-Uni seuls étaient les vainqueurs du nazisme, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté le tweet publié par la Maison-Blanche, affirmant que la victoire sur le nazisme avait été remportée par les États-Unis et le Royaume-Uni. Elle a déclaré qu’il était impossible de tolérer de tels propos.

«Aujourd’hui, "au lieu de cartes postales", certains ont reçu des captures d’écran du tweet de la Maison-Blanche indiquant ce qui suit: "Le 8 mai 1945, l’Amérique et le Royaume-Uni ont remporté la victoire sur les nazis. L’esprit américain l’emportera toujours. En fin de compte, c’est ce qui se passe." C’est ce qui est écrit, mot à mot, sur le compte de la Maison-Blanche», a-t-elle constaté.

Dans ce contexte, Maria Zakharova est revenue sur le communiqué russo-américain adopté par Vladimir Poutine et Donald Trump pour commémorer la rencontre sur l’Elbe des militaires soviétiques et américains.

Selon elle, «on a l’impression que cette démarche vise à neutraliser l’effet» de ce document.

«Le communiqué russo-américain glorifie "l’esprit de l’Elbe", le tweet de la Maison-Blanche, seulement l’esprit américain. Le communiqué russo-américain évoque un exemple de l’union des deux pays malgré des différends, le tweet de la Maison-Blanche exclut des rangs des vainqueurs tous sauf deux», a fait remarquer Maria Zakharova.

Elle s’est indignée notamment du fait qu’une telle déclaration ait été faite par les autorités officielles des États-Unis.

«Qualifiez-le comme vous voulez: falsification, raillerie du bon sens ou réécriture de l’Histoire. Mais quand ce sont des autorités officielles d’un pays qui se permettent un tel commentaire, d’un pays qui se qualifie de "leader du monde libre", de "défenseur de la démocratie" et de combattant implacable contre les infox, il est impossible de le tolérer», a-t-elle souligné.

Par ailleurs, plusieurs utilisateurs de Facebook se sont plaints ce 9 mai que le réseau social ait supprimé les publications avec une photo sur laquelle des soldats soviétiques hissent le drapeau de la Victoire sur le Reichstag à Berlin en 1945.

La Maison-Blanche n’est pas la seule

À l’occasion du Jour de la Victoire sur le nazisme, la Maison-Blanche a publié un tweet mettant en avant l’importance des États-Unis avant tout et excluant des Alliés non seulement l’Union soviétique, mais aussi la France.

D’ailleurs, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a elle aussi publié le 8 mai un message sur Twitter pour saluer les Alliés et «leur contribution à la victoire».

Or, sa publication ne fait figurer que des drapeaux anglo-saxons, sans celui de l’URSS, pays qui a comptabilisé le plus grand nombre de morts durant ce conflit. Publié en français et en anglais, le message a été supprimé depuis.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
La Défense arménienne publie des photos de l'avion Su-25 abattu par un F-16 turc, selon Erevan
Tags:
ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, États-Unis, Jour de la Victoire, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook