Actualités
URL courte
201740
S'abonner

Une interpellation a mal tourné à Londres: un policier a été pris à partie par des jeunes qui souhaitaient l’empêcher d’arrêter leur camarade. Sa collègue est intervenue pour tenter de mettre fin à l’altercation, mais a elle aussi pris des coups. Quatre individus ont été arrêtés.

Mercredi 10 juin, un policier a été attaqué dans une rue du nord de Londres par un groupe de jeunes, alors qu’il tentait d’arrêter un homme. Face à sa détresse, sa collègue a tenté d’intervenir pour calmer les esprits, mais a été frappée elle aussi. La vidéo a suscité colère et indignation outre-Manche.

L’agent tente d’abord de maîtriser au sol un individu qui s’était rebellé. D’autres jeunes se rassemblent autour de lui, l’un d’eux armé d’une batte de baseball, et hurlent de le laisser partir. Lorsque le policier semble finalement prendre le dessus, menottes dans les mains, il subit des coups de leur part. Une policière noire intervient alors et exige qu’ils s’écartent.

Fait intriguant, l’un des jeunes semble s’amuser de la scène, se prenant en photo et dansant juste à côté des autres. Dans un autre extrait, la femme policière sort sa matraque, tandis que son collègue est pris au cou par le jeune qu’il tentait d’interpeller. Tout en le frappant pour que ce dernier relâche son étreinte, elle reçoit elle-même plusieurs coups de pieds des autres individus.

Les deux agents s’en sont sortis légèrement blessés, mais en état de choc. Quatre personnes ont été interpellées dans l’affaire: deux hommes de 34 et 32 ans, une femme de 20 ans et un adolescent de 13 ans.

Réactions de la police et du monde politique

Le chef de la police londonienne, Marcus Barnett, a évoqué une «horrible attaque», précisant que les deux officiers ont subi des coupures et des contusions. 

Ils ont d’ailleurs repris le travail dès le lendemain, «ce qui témoigne de leur dévouement», ajoute-t-il fièrement. «Les policiers ne viennent pas au travail pour être attaqués. Je suis policier depuis 27 ans et des incidents comme celui-ci me choquent encore», a-t-il conclu.

«Un comportement dégoûtant de la part de ceux qui attaquent des agents, ceux qui filment ce qu’il se passe et ceux qui ne font rien», s’est pour sa part indigné sur Twitter John Apter, président de la Fédération de police britannique.

Dans une autre publication, il rappelle que les policiers «ne sont pas des punching balls» et qu’il y a 85 agressions par jour contre des policiers en Angleterre et au Pays de Galles.

La séquence a également bouleversé la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, qui qualifie cette attaque d’«écœurante, choquante et scandaleuse». Le maire de Londres, Sadiq Khan, a quant a lui déclaré que «ces braves officiers faisaient leur devoir. Nous leur devons beaucoup de gratitude et je leur souhaite un rétablissement complet et rapide».

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
indignation, arrestation, violences, selfie, police, interpellation, agression, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook