Actualités
URL courte
191814
S'abonner

La ville russe de Verkhoïansk a enregistré samedi 20 juin une température de 38°C, un record dans la région arctique. Certains experts trouvent ce fait remarquable car ils n’attendaient une telle température que vers l’année 2100.

Verkhoïansk, la ville la plus froide de la terre où, en 1892, la température a baissé jusqu’à -67,8°C, a battu un nouveau record. Le samedi 20 juin, des météorologues russes y ont constaté une température de 38°C. Il s’agit de la température la plus chaude jamais enregistrée au nord du cercle arctique.

D’après le World Climate Service, le record précèdent appartenait à Fort Yukon, en Alaska, où en 1915 la température avait grimpé jusqu’à 37,7°C.

Pour le météorologue américain Jeff Berardelli, une telle hausse des températures dans la région sibérienne constitue un fait «remarquable».

«La température probablement la plus chaude jamais enregistrée dans l'Arctique a été constatée aujourd'hui. 100,4 °F [soit 38°C, ndlr]. Ce qui se passe en Sibérie cette année est tout simplement remarquable. Le genre de temps que nous attendions d'ici 2100, 80 ans plus tôt. À titre de comparaison, Miami n'a atteint 100 degrés [Farenheit, ndlr] qu'une seule fois», a-t-il écrit.

Likely the hottest temperature ever recorded in the Arctic happened today-100.4 F- What's happening in Siberia this year is nothing short of remarkable. The kind of weather we expect by 2100, 80 years early.
For perspective Miami has only reached 100 degrees once on record. https://t.co/WDPRmLRD4d

​Pour rappel, la ville de Verkhoïansk détient également le record mondial d'amplitude thermique annuel avec 106°C, l’écart entre les −67,8°C hivernaux et les +38°C estivaux.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Tags:
record, Russie, Verkhoïansk, Alaska
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook