Actualités
URL courte
Par
391940
S'abonner

La raison de la mise à l’écart de Karim Benzema par Didier Deschamps en équipe de France a été expliquée sur RTL par l’ancien chef de presse des Bleus. L’origine, selon lui, en remonte à un tag raciste peint sur la résidence du sélectionneur.

Invité de l’émission On refait le match sur RTL en lien avec la publication de son livre La vie en Bleu, l’ancien chef de presse de l’équipe de France Philippe Tournon a évoqué la raison pour laquelle Didier Deschamps avait tourné le dos à Karim Benzema.

Depuis 2015, suite à l’affaire de la sextape, l’attaquant du Real Madrid ne fait plus parti du groupe tricolore et son sélectionneur n’en a jamais expliqué la vraie raison.

Philippe Tournon a rappelé qu’en 2016 la résidence de Deschamps à Concarneau avait été taguée par l’inscription «Raciste».

«Il [Deschamps] était vraiment bouleversé par ce qu’il s’était passé. Et on peut penser, même s’il ne l’a jamais dit clairement, que la ligne rouge avait été franchie ce jour-là. Et que Benzema, bien que n’étant pas à l’origine directement des tags racistes sur la maison… c’était un enchaînement. Cantona avait été dans la partie, Benzema avait dit "peut-être qu’il a cédé à une partie raciste de la France" et là-dessus, arrive le tag à Concarneau sur la maison des Deschamps. C’était trop», a avancé M.Tournon.

Fin de carrière internationale après 81 sélections

International pendant huit ans, Benzema a vu sa carrière internationale s’arrêter en 2015 alors qu’il comptait 81 sélections.

Cette semaine, il a été renvoyé en correctionnelle par le parquet de Versailles et sera jugé pour «tentative de chantage» à l’encontre de Valbuena de même que de quatre autres personnes. Il est accusé d'avoir incité l’actuel milieu de l'Olympiakos et ex-coéquipier en équipe de France à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de dévoiler une vidéo intime le mettant en scène.

Lire aussi:

Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 11 morts
Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Tags:
sélection, Bleus, Didier Deschamps
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook