Actualités
URL courte
Par
9256
S'abonner

Un an après les premiers signes de la pandémie, l’Union européenne est confrontée à de fortes critiques sur son bilan, et maintenant sur sa stratégie vaccinale. Pour Charles-Henri Gallois, président du mouvement Génération Frexit, c’est l’essence même de l’UE qui est la cause de cette «lenteur bureaucratique».

La stratégie vaccinale de l’UE accuse un «train de retard sur tout le monde en particulier sur le Royaume-Uni, qui donne une leçon mémorable à l’Union européenne sur la vaccination»: Charles-Henri Gallois ne mâche pas ses mots vis-à-vis de la gestion de la crise sanitaire par l’Union européenne.

Le président du mouvement Génération Frexit ne sort pas sa critique acerbe du chapeau: le 18 janvier, les pays de l’Union avaient injecté plus de cinq millions de doses à environ 1,2% des habitants de l’UE, tandis que Londres avait administré 4,31 millions de doses à 3,86 millions de personnes (5,7%). L’homme politique s’insurge: «c’est inefficace au possible, c’est d’une lenteur bureaucratique», car il y a «des discussions et des intérêts divergents dans tous les sens». C’est donc un bilan peu reluisant que dresse Charles-Henri Gallois devant la caméra de Sputnik: «l’Union européenne a été catastrophique». 

Lignes rouges –Jean-Baptiste Mendes reçoit Charles-Henri Gallois, président du mouvement Génération Frexit.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Un sanglier domestiqué venu à la rencontre de chasseurs abattu à bout portant – images choc
Tags:
Moderna, Pfizer, vaccin, Covid-19, Ursula von der Leyen, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook