Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape François

    Au Maroc, les chrétiens sont de plus en plus nombreux et attendent la venue du pape

    © AFP 2019 Filipo Monteforte
    Afrique
    URL courte
    673

    Les 30 et 31 mars, le pape François sera en visite d’État au Maroc. La communauté chrétienne se rajeunit et augmente de plus en plus, depuis l’arrivée dans le royaume chérifien d’étudiants et de jeunes migrants africains et subsahariens. Ils sont entre 30.000 et 35.000 catholiques, dont 2.000 à 6.000 Marocains convertis.

    La visite très attendue du pape François au Maroc met la communauté chrétienne de ce pays musulman d'Afrique du Nord en effervescence. Après des décennies de recul en nombre de fidèles, les chrétiens au Maroc deviennent de plus en plus nombreux, avec l'arrivée d'étudiants et de jeunes migrants subsahariens et africains. L'Église marocaine se félicite du rajeunissement de sa communauté.

    Au premier chef, la visite du souverain pontife au royaume chérifien revêt une très forte symbolique auprès des autorités du pays. «Nous allons assister à la rencontre de deux autorités religieuses importantes», a déclaré Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères, dans un entretien accordé à la revue française Le Point. «Le pape vient dans un pays où le chef de l'État a un statut religieux particulier et n'est pas seulement commandeur des musulmans», a-t-il ajouté, précisant qu'«il a la responsabilité de protéger, de préserver, les trois grandes religions monothéistes».

    L'arrivée au Maroc de jeunes migrants et d'étudiants de confession chrétienne en provenance des pays du Sahel et d'Afrique en général, redonne un nouvel élan à l'Église. «Ils apportent un souffle nouveau, je n'ai jamais vu d'église aussi jeune, avec une moyenne d'âge de 30 à 35 ans», a déclaré à l'AFP le père Daniel, responsable de la paroisse de Rabat. Selon lui, au Maroc il y a environ 30.000 à 35.000 catholiques «dix fois moins qu'avant son indépendance, en 1956». Le nombre d'églises a également chuté passant de 200, en 1956, à 44 aujourd'hui, a-t-il encore précisé.

    En plus de cette communauté africaine et subsaharienne, des Marocains se sont également convertis au christianisme. Selon un rapport publié en 2017 par le département d'État américain consacré à la liberté religieuse dans le monde, on compte «entre 2.000 et 6.000 citoyens [marocains, ndlr] chrétiens répartis dans tout le pays».

    S'exprimant sur la venue du pape François dans le pays, Ernould Kumba, 27 ans et originaire du Congo, a déclaré à l'AFP: «On a de la chance! Le Pape vient en Afrique, il va regrouper des communautés venues de tous les horizons dans un pays musulman: c'est extraordinaire».

    Dans un entretien avec la presse sanctionnant sa visite aux Émirats arabes unis, le pape François a évoqué son prochain voyage au Maroc, prévu pour les 30 et 31 mars. Le souverain pontife a notamment livré son pressentiment quant à ce voyage. Cette fois, «ce sera un voyage très agréable», a confié le pape, tout en rappelant qu'il se rendrait à Rabat et à Casablanca pour marcher «sur les traces de saint Jean-Paul II, qui a été le premier à s'y rendre».

    En août 1985, le roi Hassan II du Maroc avait invité le pape Jean-Paul II à se rendre dans le pays. Lors de ce voyage, le souverain pontife avait tenu un discours devant près de 80.000 jeunes musulmans à Casablanca.

    Lire aussi:

    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    L'Iran a «confisqué» un pétrolier britannique, des Russes sont à bord - images
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    église, chrétiens, visite officielle, visite d'Etat, Nasser Bourita, Pape François, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik