Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestations en Algérie

    Défense: les opposants à la destitution de Bouteflika projettent de faire échouer l’armée

    © AFP 2019 Ryad Kramdi
    Afrique
    URL courte
    7816
    S'abonner

    Le chef de l'armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, a réitéré samedi son appel à appliquer l’article 102 de la Constitution permettant de destituer Abdelaziz Bouteflika de ses fonctions de Président et a affirmé que les opposants à cette proposition projetaient de faire campagne pour faire échec aux militaires.

    La proposition du chef d'état-major algérien portant sur la destitution du Président été soutenue par la majorité des citoyens, qui croient Abdelaziz Bouteflika incapable d'exercer ses fonctions, mais a rencontré aussi une résistance.

    Les opposants planifient une campagne censée miner les plans de l'armée, a annoncé le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, se disant toujours fidèle à son initiative.

    Auparavant, M.Salah a appelé à appliquer l'article 102 de la Constitution permettant de destituer Abdelaziz Bouteflika de ses fonctions de Président de l'Algérie en raison de son état de santé.

    L'article en question stipule que «lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au parlement de déclarer l'état d'empêchement».

    Ciblé depuis près d'un mois par une vague inédite de contestations, l'actuel Président de l'Algérie, Abdelaziz Bouteflika, a renoncé le 11 mars à briguer un 5e mandat et a repoussé la présidentielle — initialement prévue le 18 avril — à la fin de la Conférence nationale dont la date n'a pas encore été fixée.

    Tags:
    résistance, appel, destitution, armée, Ahmed Gaïd Salah, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik