Afrique
URL courte
7420
S'abonner

L'Armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar a abattu au-dessus de Tripoli un avion militaire du Gouvernement d'union nationale, a annoncé son représentant Ahmed el-Mesmari en direct sur la chaîne Al Hadath.

Un avion militaire du Gouvernement d'union nationale (GNA), qui avait décollé de la base aérienne de Misrata et se dirigeait vers Tripoli, a été détruit par l'Armée nationale libyenne (ANL), sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar, a annoncé son représentant, le colonel libyen Ahmed el-Mesmari, en direct sur la chaîne Al Hadath. 

«Les forces armées ont détruit un avion militaire qui quittait  la base aérienne de Misrata en direction de Tripoli», a-t-il déclaré. 

La semaine dernière, le commandant en chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, avait donné l'ordre à ses forces d'entamer une marche vers Tripoli, siège du Gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par Fayez el-Sarraj et reconnu par la communauté internationale.

Le 5 avril, les troupes du maréchal Haftar ont atteint les banlieues de la capitale et pris le contrôle de l'aéroport international de Tripoli.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli du Gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE, et dans l'est, d'un parlement élu par le peuple et appuyé par l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
armée, avion abattu, Khalifa Haftar, Tripoli (Liban), Misrata, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook