Ecoutez Radio Sputnik
    La Maroc

    Qu’attend le Maroc de la Chine en matière économique et technologique?

    © AFP 2019 ABDELHAK SENNA
    Afrique
    URL courte
    5122

    Rabat et Pékin misent sur une coopération bilatérale économique et technologique renforcée, a indiqué un communiqué sanctionnant une rencontre de haut niveau entre des parlementaires des deux pays.

    Le Maroc et la Chine souhaitent renforcer activement leur coopération économique et technologique, a indiqué, le mercredi 10 avril, un communiqué de l'assemblée marocaine. Celui-ci a sanctionné la rencontre, à Rabat, entre Habib El Malki, le président de la Chambre des représentants marocaine, et Cao Jianming, vice-président de l'Assemblée populaire nationale de Chine.

    «Le Maroc est en train de mettre en œuvre un nouveau modèle de développement et la Chine constitue une expérience riche dans ce domaine et une force économique et technologique au niveau mondial», a déclaré M. El Malki.

    Sur la même lancée, il a rappelé que les deux pays avaient convenu, en 2016, lors de la visite du roi Mohammed VI en Chine, de hisser leurs relations bilatérales à un niveau de partenariat stratégique multidimensionnel. Dans ce cadre, il a souligné que, lors de cette visite, «32 accords de coopération ont été signés dans des domaines vitaux tels que l'économie, l'énergie, le tourisme, la culture, les infrastructures et le domaine judiciaire».

    Dans le but de booster davantage la coopération entre ces deux pays, Habib El Malki a appelé les deux parties du groupe d'amitié parlementaire à la signature d'un mémorandum d'entente qui «contribuera à renforcer les liens d'amitié entre les deux peuples et à ouvrir de nouveaux horizons de coopération entre les deux pays».

    Pour sa part, M. Jianming a relevé que les relations entre la Chine et le Maroc «se sont développées de manière importante, après la visite du souverain [Mohammed VI, ndlr] en Chine en 2016».

    Évoquant la volonté du royaume chérifien de prendre activement part à l'initiative internationale chinoise de développement mutuel, le parlementaire a rappelé que «le Maroc est parmi les premiers pays d'Afrique à adhérer au projet de "la Ceinture et la Route" visant à revigorer l'ancienne Route de la soie et à créer sa ceinture commerciale marine».

    Dans le même sens, le responsable a mis l'accent sur le fait que, «depuis la suppression par le Maroc du visa pour les citoyens chinois, le nombre de touristes au royaume a connu une hausse exceptionnelle, pour atteindre 200.000 en 2018».

    Un accord d'entente pour la création d'un conseil d'affaires conjoint de la route de la soie entre la Chine et le Maroc a été signé le 27 mars 2018 à Casablanca, en marge du Forum économique sino-marocain.

    Lire aussi:

    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    technologies, coopération économique, Grande Route de la Soie, projet, roi Mohammed VI du Maroc, Habib El MAlki, Cao Jianming, Chine, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik