Ecoutez Radio Sputnik
    Police d'Algérie

    La police algérienne annonce avoir déjoué un attentat terroriste et arrêté des étrangers

    © AP Photo / Anis Belghoul
    Afrique
    URL courte
    25805

    Un projet d'attentat a été mis en échec ce 12 avril par la police algérienne qui, «en coordination avec les éléments de l'Armée nationale populaire», a démantelé «un groupe terroriste lourdement armé».

    La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) d'Algérie vient d'annoncer dans un communiqué qu'elle a fait échouer un projet d'attentat terroriste, a indiqué Alg24.

    Selon le communiqué, «les services de la police, en coordination avec les éléments de l'Armée nationale populaire, ont démantelé un groupe terroriste lourdement armé qui voulait commettre des attentats, profitant des manifestations massives».

    la Sûreté nationale a également affirmé avoir identifié et arrêté des étrangers venus en Algérie pour détourner le mouvement populaire pacifique et le pousser à la violence, a poursuivi Alg24.

    Toujours d'après la DGSN, ces ressortissants étrangers tentaient d'inciter les jeunes Algériens à recourir à des méthodes radicales pour exprimer leurs revendications. D'autres ressortissants ont été arrêtés en possession d'équipements sensibles.

    Descendus dans les rues pour le 8e vendredi consécutif, les Algériens, qui ont déjà obtenu le départ du désormais ancien Président Abdelaziz Bouteflika, exigent à présent celui du chef de l'Etat par intérim Abdelkader Bensalah et de tous les partisans de l'ancien dirigeant algérien.

    Suite à la démission du Président Abdelaziz Bouteflika le 2 avril 2019, le parlement algérien avec ses deux chambres, s'est réuni mardi 9 avril pour mettre en application l'article 102 de la constitution. À cet effet, il a entériné la vacance définitive du poste de Président de la République et installé le Président du sénat, Abdelkader Bensalah, comme chef d'État par intérim pour une durée de 90 jours. Durant cette période, ce dernier doit s'atteler à l'organisation d'une élection présidentielle à laquelle il n'a pas le droit d'être candidat.

    Lire aussi:

    La Russie et l’UE peuvent-elles mettre fin au dollar roi?
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    démission, mouvement populaire, candidats, élection présidentielle, Constitution, communiqué, étrangers, manifestation, attentat déjoué, Renseignements généraux de la police (Algérie), Abdelkader Bensalah, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik