Afrique
URL courte
0 21
S'abonner

Le conseil militaire du Soudan a mis à la retraite le ministre de la Défense et a annoncé une réorganisation des services de renseignement, a déclaré le porte-parole du conseil.

Le conseil militaire soudanais a annoncé démettre de ses fonctions le ministre de la Défense Ahmed Awad Ibn Auf et la nomination d'un nouveau chef du Service des renseignements, a déclaré aux journalistes le porte-parole du conseil militaire, le général Chamseddine Kabbachi.

Ainsi, le général Abou Bakr Mustafa remplacera Salah Abdallah Mohamed Saleh, plus connu sous le nom de Salah Gosh, à la tête du Service national des Renseignements et de la Sécurité (NISS). En outre, le chargé d'affaires du Soudan à Washington, Mohamed Ata, a été mis à la retraite, de même que l'ambassadeur à Genève.

Parmi les décisions du Conseil figure également la libération de tous les militaires et policiers ayant participé aux manifestations de ces derniers mois. Les représentants de l'ex-parti au pouvoir Congrès National (NCP) ne seront pas engagés dans le processus de formation du futur gouvernement du pays, a ajouté le porte-parole.

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été destitué et arrêté le 11 avril. Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a confirmé la dissolution du gouvernement et a annoncé la mise en place d'un conseil militaire voué à diriger le pays pendant deux ans. Selon ces annonces, la période de transition sera suivie par des «élections libres et équitables».

M.Ibn Auf, chef du conseil militaire de transition du Soudan, a annoncé le 12 avril sa démission, et le nom de son successeur, le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Tags:
gouvernement, ambassadeur, militaires, libération, démission, Ahmed Awad Ibn Auf, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook