Afrique
URL courte
0 60
S'abonner

Tayeb Belaiz, président du Conseil constitutionnel, a présenté ce mardi sa démission au chef de l'État par intérim, Abdelkader Bensalah, a annoncé le Conseil dans un communiqué.

Le Conseil constitutionnel algérien a annoncé dans un communiqué ce mardi 16 avril que son président, Tayeb Belaiz, avait démissionné, écrit l’Algérie presse service.

«Le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz a informé les membres du Conseil, lors d'une réunion tenue mardi 16 avril 2019, qu'il a présenté au chef de l'Etat sa démission du poste de président du Conseil constitutionnel qu'il occupe depuis la prestation de serment le 21 février dernier», indique un communiqué.

Le 2 avril, sur fond du mouvement de contestation populaire qui touche l'Algérie depuis le 22 février, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, a mis fin à son mandat présidentiel. Suite à cette démission, le Parlement algérien a entériné la vacance définitive du poste de Président de la République et désigné le Président du sénat, Abdelkader Bensalah, comme chef d'État par intérim pour une durée de 90 jours. Durant cette période, ce dernier doit s'atteler à l'organisation d'une élection présidentielle à laquelle il n'aura pas le droit d'être candidat.

Lire aussi:

Le compositeur italien Ennio Morricone est décédé à l'âge de 91 ans
L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
Tags:
Abdelkader Bensalah, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook