Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta

    Un Tunisien en Crimée encourage les investisseurs de son pays à investir dans la péninsule

    © Sputnik . Diana Saifullina
    Afrique
    URL courte
    Diana Saifullina
    1102

    Les investisseurs tunisiens ont plusieurs avantages à investir en Crimée, une péninsule qui leur offre de nombreuses opportunités pour développer leurs affaires, a déclaré à Sputnik Abdelaziz Messaoudi, vice-président de l’Association internationale des amis de la Crimée, dans le cadre du Forum économique international de Yalta.

    Abdelaziz Messaoudi, vice-président de l'Association internationale des amis de la Crimée, a accordé un entretien à Sputnik en marge du 5e Forum économique international de Yalta qui s'est tenu du 18 au 20 avril 2019.

    Ainsi, M.Messaoudi a avant tout évoqué l'importance pour la partie tunisienne de faire des affaires avec la Russie, notamment la Crimée qui «propose des conditions d'investissement très avantageuses pour les pays étrangers».

    «En tant que représentant de l'Association tunisienne des amis de la Crimée, j'encourage les entrepreneurs tunisiens à venir ici, à voir quelles sont les opportunités d'investir et de développer les relations d'échange avec la Russie», a-t-il déclaré.

    «La République de Crimée encourage et veut bien recevoir les investisseurs tunisiens pour qu'ils investissent dans les secteurs qui les intéressent», a-t-il poursuivi, soulignant qu'il fallait penser à ses profits et ne pas prêter attention «aux sanctions des USA et de l'Occident parce que dans les affaires, il faut avant tout chercher les intérêts des deux pays».

    Abdelaziz Messaoudi a en outre suggéré que «la Crimée pourrait profiter de l'expérience et du savoir-faire de la Tunisie dans le domaine du tourisme», en proposant d'«encourager les touristes tunisiens à venir passer leurs vacances en Crimée».

    Pour conclure, M.Messaoudi a affirmé son soutien au peuple de Crimée qui «a choisi lors d'un référendum d'arrêter son appartenance à l'Ukraine et de s'unir à la Russie», insistant sur la nécessité de lever les sanctions antirusses.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Platini placé en garde à vue pour corruption sur la Coupe du monde au Qatar
    Téhéran répond aux déclarations des USA qui menacent l’Iran d’une guerre
    Tags:
    business, sanctions, économie, investissements, Forum économique de Yalta 2019, Tunisie, Yalta, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik