Ecoutez Radio Sputnik
    Afrique, image d'illustration

    «La sécurité de l’Afrique, c'est la sécurité du monde», selon le chef des Casques bleus

    CC0 / Pixabay/ qimono
    Afrique
    URL courte
    0 71

    La sécurité de l’Afrique est aussi celle du monde, estime Jean-Pierre Lacroix, chef des opérations de maintien de la paix à l’Onu, présent à la 8e conférence de Moscou sur la sécurité internationale. Il pointe l’importance de poursuivre la coopération avec l’Union africaine pour continuer à apporter des solutions aux défis existants.

    Le regard porté sur l’Afrique ne doit pas se limiter à constater les crises qui sévissent sur ce continent car il connait aussi un développement économique et possède «beaucoup d’énergie», insiste Jean-Pierre Lacroix, chef des opérations de maintien de la paix à l’Onu, à l’occasion de la conférence annuelle sur la sécurité internationale, à Moscou. Toutefois, il tient à souligner que «l’Afrique est presque contaminée par les violences».

    «Il est vrai que l’Afrique fait face à des défis sécuritaires qui sont importants, des crises locales et régionales, l’impact des activités transnationales comme le terrorisme qui frappent l’Afrique ou encore les activités criminelles internationales et cela mobilise et nécessite la mobilisation de tous pour aider ce continent à surmonter ces défis», a-t-il déclaré au micro de Sputnik.

    Et de pointer une «excellente» coopération avec l’Union africaine qui permet de progresser sur une série de situations complexes.

    «Mais je crois qu’il est important aussi que les Nations unies et le Conseil de sécurité restent mobilisés sur l’Afrique, restent unis, restent disposés à soutenir ses efforts car la sécurité de l’Afrique, c’est aussi la sécurité du monde, de ses voisins, des voisins de l’Afrique et plus généralement du monde», a précisé M.Lacroix.

    Enfin, il a commenté son arrivée à Moscou, estimant qu’il s’agissait d’une opportunité importante pour favoriser l’échange des idées et des positions, afin d’amener autour d’une même table des partenaires internationaux et ainsi favoriser une meilleure compréhension.

    «C’est l’esprit du multilatéralisme. C’est de travailler de manière collective pour traiter efficacement les problèmes et les défis à la sécurité», a-t-il fait remarquer.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    sécurité, ONU, Union africaine (UA), Jean-Pierre Lacroix, Afrique, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik