Ecoutez Radio Sputnik
    Vue de Tunis

    Trois djihadistes présumés éliminés par les forces de sécurité en Tunisie

    CC BY 3.0 / M.Rais
    Afrique
    URL courte
    0 90

    D’après le ministère tunisien de l’Intérieur, trois «des plus dangereux terroristes» d’un groupe affilié à Daech* ont été éliminés dans le centre du pays. Lors de l’opération, des armes et des munitions, ainsi que des ceintures explosives ont été saisies.

    Trois hommes soupçonnés d'appartenir à un groupe djihadiste affilié à Daech* ont été tués en Tunisie, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, par les forces de sécurité, écrit l’agence France-Presse (AFP), se référant au ministère tunisien de l'Intérieur.

    Les forces de sécurité ont également saisi lors de leur opération trois armes, des munitions, des explosifs et deux ceintures explosives.

    «Trois des plus dangereux terroristes du groupe Jound al-Khalifa (Soldats du califat), affilié au groupe terroriste Daech*, ont été éliminés (samedi) vers 22H30, à Sidi Ali Ben Aoun, dans la région de Sidi Bouzid», a indiqué dans un communiqué le ministère de l'Intérieur, cité par l’agence.

    Ces hommes ont été identifiés comme étant Hatem ben Aid Basdouri, 40 ans, Mohamed ben Ibrahim Basdouri, 35 ans, et Montassar ben Khraief Ghozlani, 31 ans.

    Le ministère de l'Intérieur a par ailleurs affirmé samedi dans un communiqué avoir pu obtenir «des informations très importantes et contrecarrer des projets terroristes prévus durant le mois de jeûne du ramadan» après l'arrestation le 1er mai du «terroriste Raed Touati».
    Ce dernier est accusé d'avoir planifié des opérations en 2018 visant les forces de sécurité et l'armée.

    Fin mars, les forces de sécurité avaient indiqué avoir tué trois djihadistes de Jound al-Khalifa accusés d'être impliqués dans plusieurs meurtres d'habitants de la région centrale de Kasserine, rappelle l’AFP.

    Des opérations de ratissage sont régulièrement menées par les forces de l'ordre dans les zones montagneuses frontalières de l'Algérie, pour traquer les djihadistes qui s'y cachent.

    La Tunisie a été confrontée après sa révolution en 2011 à un essor de la mouvance djihadiste, responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de civils et de touristes étrangers.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    élimination, terroristes présumés, ministère tunisien de l'Intérieur, Daech, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik