Afrique
URL courte
3260
S'abonner

Arrêtés hier par les services de sécurité algériens, Saïd Bouteflika ainsi que les généraux Toufik et Tartag ont été incarcérés ce dimanche sur décision du juge d’instruction du tribunal militaire de Blida, annonce l’ENTV se référant à un communiqué officiel.

Accusés d’«atteinte à l’autorité de l’armée et complot contre l’autorité de l’État», Saïd Bouteflika, le frère de l’ex-Président et son ancien conseiller spécial, ainsi que les généraux Mohamed Mediène, surnommé Toufik, et Athmane Tartag ont été placés ce dimanche sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal militaire de Blida, indique un communiqué du parquet du tribunal militaire cité par l’ENTV.

L’ENTV a également publié une vidéo, reprise par plusieurs médias algériens, montrant Toufik, Tartag et Saïd Bouteflika en train de marcher à l’intérieur du tribunal militaire.

Pour rappel, les trois hommes ont été arrêtés samedi par les services de la DGSI. Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, avait auparavant accusé Saïd Bouteflika d’être à la tête d’un groupe qui a confisqué le pouvoir présidentiel dans le pays. Le général a également accusé Toufik de comploter contre l’armée et le mouvement populaire. Quant à Tartag, l’ancien chef de la Direction des services de sécurité (DSS), il était considéré, selon le site TSA, comme proche du clan présidentiel, notamment de Saïd Bouteflika.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Saïd Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook