Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    L'Algerie retire le projet de rénovation de la Casbah à la France

    © Sputnik . Vladimir Perventsev
    Afrique
    URL courte
    14283
    S'abonner

    Alger a finalement décidé de confier le projet de rénovation de son quartier historique de la Casbah aux cubains. Celui-ci devait initialement être confié à l’architecte français Jean Nouvel. La décision a été annoncée par la ministre de la Culture du pays suite à sa rencontre avec l’ambassadeur de Cuba en Algérie.

    La ministre algérienne de la Culture Meriem Merdaci a annoncé mercredi 15 mai sa décision de retirer le projet de rénovation de la Casbah d'Alger à l'architecte français Jean Nouvel pour le confier aux cubains. En effet, suite à sa rencontre avec l'ambassadeur de Cuba en Algérie Pulido Escodelle, Mme Merdaci a décidé de profiter de l'expérience de ce pays dans le domaine de la restauration du patrimoine, annonçant la conclusion d'un accord dans les semaines à venir pour la rénovation du quartier historique de la capitale algérienne.

    À cette occasion, la ministre s'est exprimée devant la presse et a salué le «majestueux travail de restauration mené à Cuba», rapporte le site d'information Observ'Algérie. «L'expérience de Cuba en matière de restauration du patrimoine est pionnière», a-t-elle ajouté, évoquant l'exemple des «quartiers séculaires de La Havane». «La Habana Vieja [la vieille Havane, ndlr] est l'exemple même de la ville antique qui a préservé sa cohérence urbaine, sa cohésion sociale et son cachet culturel», a-t-elle poursuivi.

    La décision annoncée dimanche 16 décembre par le wali (préfet) d'Alger, Abdelkader Zoukh, de confier le projet de restauration de la Casbah d'Alger à l'architecte français Jean Nouvel avait déclenché une vive polémique. Selon le site de TV5 Monde, les contestataires évoquent le fait que les Français ont eux-mêmes détruit trois fois la Casbah pendant la colonisation de l'Algérie. Par ailleurs, ils pointent également l'aspect financier du projet de restauration.

    ​Réagissant à la nomination de Jean Nouvel, l'architecte algérienne spécialiste en patrimoine Yasmine Terki a déclaré le 17 décembre dans un entretien accordé au site d'information Tout sur l'Algérie (TSA) que le wali d'Alger avait fait appel à des architectes algériens. Spécialisés en patrimoine et qualifiés en tant que tels par le ministère de la Culture, ces architectes avaient été conviés dans le but d'étudier ce chantier de rénovation de la Casbah. «Le wali a tout tenté pour que les architectes algériens collaborent», a-t-elle affirmé. Cependant, «jamais les architectes algériens n'ont fait le forcing pour prendre en charge le patrimoine de la Casbah», a-t-elle confié, ajoutant qu'«entre ne rien faire et laisser Jean Nouvel faire […] je préfère que Jean Nouvel fasse quelque chose plutôt que laisser la Casbah tomber pièce par pièce».

    TV5 Monde avance que les travaux de réhabilitation de la Casbah ont déjà coûté 600 millions d'euros et que pour la seconde phase de restauration, le wilaya d'Alger a prévu un budget supplémentaire de 200 millions d'euros.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une mère tente d’étrangler la principale d’un collège dans le Val-de-Marne
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Tags:
    rénovation, patrimoine culturel, projet, patrimoine mondial, architecture, Alger, Algérie, Cuba, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik