Afrique
URL courte
0 41
S'abonner

L’ambassadeur algérien en Tunisie aurait fait bénéficier à ses deux enfants de passeports diplomatiques bien qu’ils n’y auraient pas le droit. Selon la presse, ceci aurait suscité la colère des cadres et ambassadeurs du ministère des Affaires étrangères.

L’ambassadeur d’Algérie en Tunisie, Abdelkader Hadjar, aurait procuré des passeports diplomatiques à ses deux enfants, provoquant la colère des cadres du ministère des Affaires étrangères, comme le relaye le site d’information Observ’Algérie.

Selon ce dernier, les cadres du ministère ainsi que des ambassadeurs seraient furieux de ce favoritisme. S. Hadjar et Ch. Hadjar, les enfants du chef de la représentation diplomatique algérienne à Tunis, auraient reçu des passeports diplomatiques, alors que selon la loi en vigueur ils n’y auraient pas droit, vu qu’ils ont dépassé l’âge de 18 ans, explique le site.

Le média poursuit qu’un décret présidentiel datant de 2012 dispose que seuls les garçons de moins de 18 ans ont le droit au passeport diplomatique, et que l’âge n’est pas fixé pour les filles non mariées. Toute délivrance de ce document pour des personnes n’ayant pas le droit d’y bénéficier est sanctionnée par la loi, a-t-il précisé.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
passeport diplomatique, Algérie, ambassadeur, Tunisie, loi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook