Afrique
URL courte
Par
71003
S'abonner

La réussite du bombardier russe Su-24M2 dans la guerre en Syrie a incité l’armée de l’air algérienne à transformer 40 Su-24MK en format M2, indique le site d’information militaire Menadefense. Selon lui, le système SVP-24, dont le nouvel aéronef est doté, est une véritable prouesse technologique, offrant au pilote d’importantes possibilités.

L’armée de l’air algérienne a modernisé 40 bombardiers de type Su-24MK  pour les transformer en modèle M2, rapporte le site d’information militaire Menadefense, qui explique que l’éclatante réussite de cet aéronef des forces aérospatiales russes en Syrie a incité l’Armée nationale populaire (ANP) à opter pour cette modernisation.

Le média explique qu’en théorie, le Su-24M2 est réservé aux forces aérospatiales russes. Ainsi, l’ANP est pour le moment la seule armée alliée de la Russie à avoir obtenu l’autorisation. Par ailleurs, la Syrie a reçu dix appareils en cadeau de la part de Moscou, rappelle le site.

​Commentant les nouvelles capacités du Su-24M2, Menadefense a souligné que ceprototype était révolutionnaire. Selon le site d’information militaire, la raison est que cet appareil, fabriqué dans les années 80, est capable de larguer des bombes lisses, y compris des très anciens stocks, avec la précision d’un appareil de dernière génération, sans compter les munitions high-tech dont il est armé et qui coûtent 50 à 100 fois le prix de l’avion.

Le média spécialisé ajoute que la modernisation la plus importante intégrée au Su-24M2 est le sous-système spécial de calcul pour Sukhoi-24 (SVP-24) qui comprend entre autres un ordinateur de calcul de trajectoire et des détecteurs atmosphériques. Il est constamment connecté aux satellites de positionnement: Glonass, GPS et la station inertielle, qui indiquent avec précision la position de l’avion par rapport à sa cible. Le site d’information ajoute que l’ordinateur du SVP-24 calcule également les conditions météorologiques, la vitesse, l’angle d’attaque et indique au pilote le moment idéal pour lâcher ses bombes.

​Le système SVP-24 est opérationnel de jour comme de nuit, à une altitude de plus de 5.000 mètres, mettant ainsi l’aéronef à l’abri de la DCA ennemie, poursuit Menadefense.

​L’armée de l’air algérienne vient de doter son système de détection d’un nouveau radar de fabrication chinoise pouvant détecter les avions furtifs et localiser les satellites de basse altitude, précise le site. Auparavant, l’armée algérienne avait acquis le radar russe Rezonans-NE3 de mêmes capacités.

Le Rezonans-NE3 peut neutraliser la furtivité et permet donc de détecter les appareils furtifs comme le F-22 et F-35, ainsi que les missiles de croisière furtifs, conclut Menadefense.

Lire aussi:

Édouard Philippe démissionne du gouvernement
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Le gendarme noir traité de «vendu» à une manifestation antiraciste brise le silence
Lamborghini a présenté son premier yacht en édition limitée à 3 millions d’euros – vidéo
Tags:
modernisation, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Algérie, Syrie, Su-24, Su-24M
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook