Afrique
URL courte
148
S'abonner

Les forces de l’ordre ghanéennes ont annoncé ce jeudi 6 juin que deux étudiantes ressortissantes du Canada, âgées de 19 et 20 ans, avaient été enlevées à Kumasi, la deuxième plus grande ville du Ghana.

Deux étudiantes canadiennes ont été enlevées à Kumasi, la deuxième plus grande ville du Ghana, pays qui a connu dernièrement plusieurs enlèvements contre rançon, a annoncé la police ce jeudi 6 juin.

Les deux étudiantes, âgées de 19 et 20 ans, de l'université technique de Kumasi, à environ 250 kilomètres au nord de la capitale, Accra, ont été kidnappées le 4 juin vers 20h00 en sortant d'un taxi devant le Kumasi Royal Golf Club, a précisé David Eklu, le porte-parole de la police ghanéenne cité par l’AFP.

Une troisième jeune femme, qui se trouvait dans le véhicule n'a pas eu le temps de sortir, lorsque ses deux camarades ont été enlevées par leurs ravisseurs.

«Quand le chauffeur Uber s'est rendu compte de ce qui se passait, il a continué sa route avec la troisième cliente» qui a finalement appelé la police, a expliqué M.Eklu.

La police n'a pas donné les noms des deux étudiantes. Elle a toutefois précisé qu'elles étaient des volontaires travaillant pour Youth Challenge International, organisation canadienne dont le siège est à Toronto.

Le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères, Guillaume Bérubé, a refusé de «commenter ou donner quelconque information qui pourrait ternir les efforts déployés pour garantir la sécurité des Canadiens».

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
étudiants, Canada, kidnapping, Ghana, Afrique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook