Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestations en Algérie

    Un groupe de salafistes chassé de la manifestation à Alger (vidéo)

    © AP Photo / Toufik Doudou
    Afrique
    URL courte
    8292

    Lors du dernier vendredi de mobilisation à Alger, un autre groupe de salafistes a été chassé du rassemblement par les manifestants. Une vidéo de l’incident a été publiée sur les réseaux sociaux.

    Lors d’une manifestation déjà devenue régulière, des milliers de personnes ont envahi vendredi 6 juin le cœur de la capitale algérienne. Selon le site Dzvid, les manifestants salafistes n’étaient pas les bienvenus dans ces manifestations populaires.

    D’après le site, les manifestants ont crié au groupe le slogan «Algérie libre et démocratique». «Un slogan qui rend malade les islamistes, puisqu’ils sont contre le principe démocratique, et leur seul doctrine repose uniquement sur la loi islamique et le fanatisme religieux», explique le site.

    Selon El Watan, ce vendredi les manifestants ont rejeté l’appel au dialogue lancé par le chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah.

    Celui-ci a appelé jeudi 6 juin l'ensemble de la classe politique au dialogue afin d'arriver à un consensus autour de l'organisation de l'élection présidentielle. La date du scrutin à venir n’a pas été encore fixée. Il a ajouté qu'il les invitait «à débattre de toutes les préoccupations portant sur la prochaine échéance présidentielle» afin de «tracer une feuille de route devant aider à l'organisation du scrutin dans un climat d'entente et de sérénité.»

    L'Algérie est secouée depuis le 22 février par des manifestations massives déclenchées par la volonté de l’ex-Président Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat. Bien qu’il ait démissionné le 2 avril, la mobilisation ne s’est étouffée pas. Les manifestants réclament le départ de l'ensemble du «système» en place durant les deux décennies de pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    manifestation, salafisme, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik