Ecoutez Radio Sputnik
    Bamako

    Une centaine de morts dans une attaque non encore revendiquée au Mali

    © REUTERS / Joe Penney/Files
    Afrique
    URL courte
    10443

    Une attaque non encore revendiquée a fait 95 morts dans le village de Sobanekou, au Mali, dimanche 9 juin , vient de faire savoir le ministère de la Défense du pays.

    Des hommes armés non identifiés ont attaqué hier dimanche 9 juin le village dogon de Sobanekou, dans la commune de Sangha, cercle de Bandiagara (dans le centre du Mali). Le bilan fait état de 95 morts, selon le ministère malien de la Défense, cité par les médias.

    L'AFP cite une source sécuritaire locale affirmant que le village «a été quasiment rasé».

    Les chiffres de 95 morts et 19 disparus ont été confirmés par le maire du village de Sangha, a précisé pour sa part TV5Monde.

    Les violences entre membres de l'ethnie Dogon, pratiquant majoritairement l'agriculture, et les Peuls, traditionnellement éleveurs, ont fait plusieurs centaines de morts depuis le début de cette année au Mali. Ainsi, le massacre de plus de 150 Peuls fin mars est l'attaque la plus meurtrière dans l'histoire récente du Mali, a rappelé Reuters.

    La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a vivement condamné ce massacre.

    Le Représentant spécial du secrétaire général de l'Onu au Mali, Mahamat Saleh Annadif, s’est dit «choqué et outré» par cette nouvelle attaque dans le centre du Mali.

    «Je condamne fermement cet acte d’une barbarie inqualifiable, ainsi que les appels à la violence. J’appelle les autorités maliennes à enquêter rapidement sur cette tragédie et à traduire ses auteurs en justice», a-t-il déclaré.

     

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une nouvelle tentative de coup d’État déjouée au Venezuela
    Tags:
    MINUSMA, ONU, Reuters, violences, AFP, attaque, village, morts, Mali
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik