Afrique
URL courte
0 0 0
S'abonner

Une semaine après son hospitalisation, le Président tunisien Béji Caïd Essebsi, est apparu, ce vendredi 5 juillet, à l’occasion de la signature du décret présidentiel convoquant le corps électoral pour les élections législatives et présidentielles de la fin de l’année.

Le chef d’État tunisien, Béji Caïd Essebsi, est apparu, ce vendredi 5 juillet, pour la première fois après son malaise la semaine dernière, selon une vidéo postée sur la page Facebook de la présidence de la République.

«J'ai passé une semaine à l'hôpital militaire de Tunis où j'ai été soigné par une équipe compétente», a-t-il déclaré. «Les résultats étaient positifs, ce qui m'a permis de quitter l'hôpital et de rentrer chez moi», a-t-il ajouté, précisant qu'il poursuivrait son travail jusqu'à la fin de son mandat, fin décembre 2019.

Par la même occasion, le Président tunisien a signé le décret convoquant le corps électoral pour les élections législatives et présidentielles prévues en octobre et novembre prochains.

Avec ses 92 ans, M.Essebsi qui est arrivé au pouvoir en décembre 2014 et est considéré comme le plus âgé des chefs d'État après la Reine Élisabeth d'Angleterre, avait été admis jeudi 27 juin à l'hôpital militaire de Tunis.

Béji Caïd Essebsi a récemment déclaré qu'il ne présenterait pas sa candidature aux élections de novembre prochain. Il a souligné qu'une personne plus jeune devrait diriger le pays.

Lire aussi:

Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
élections, hospitalisation, malaise, Béji Caïd Essebsi, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook