Ecoutez Radio Sputnik
     Tunis

    Touristes algériens refoulés à la frontière avec la Tunisie: le consul tunisien livre des explications

    © AFP 2019 LIONEL BONAVENTURE
    Afrique
    URL courte
    51429
    S'abonner

    Belgacem Ayari, consul de Tunisie en Algérie, a affirmé à Ennahar Online que, pour des raisons de sécurité, les autorités de son pays avaient effectivement décidé d’interdire à toute personne suspecte d’entrer sur le territoire. Des touristes algériens ont été refoulés à la frontière avec la Tunisie, selon le média.

    Dans une déclaration au site d’information algérien Ennahar Online, Belgacem Ayari, consul de Tunisie à Alger, a confirmé l’existante d’une disposition des autorités de son pays, appliquée à la frontière avec l’Algérie, interdisant, pour des raisons de sécurité, l’accès au territoire à toute personne suspecte, suite aux attentats terroristes ayant frappé dernièrement le pays. Plus tôt dans la matinée de lundi, le même média a rapporté que plusieurs touristes algériens avaient été refoulés à la frontière avec la Tunisie.

    «Nous avons pris connaissance de cette procédure qui répond à des exigences sécuritaires, mais pour l’instant nous n’avons reçu aucune communication officielle sur le sujet», a déclaré le diplomate. «L’Algérie et la Tunisie forment un seul pays et chaque problème trouvera une solution sans complication», a-t-il ajouté.

    Plus tôt dans la journée, une source a confié à Ennahar Online que les autorités tunisiennes avaient refoulé plusieurs touristes algériens qui voulaient se rendre dans le pays sans qu’aucune explication concernant les motivations concrètes de cette décision ne soit fournie aux intéressés.

    La même source a indiqué que les autorités tunisiennes auraient pris cette décision suite aux derniers attentats terroristes ayant frappé la capitale Tunis. Les personnes ayant fait l’objet de refoulement présentaient des «signes physiques d’extrémisme religieux» notamment, le port de la barbe, a-t-elle précisé.

    En 2018, 2,7 millions de touristes algériens se sont rendus en Tunisie, soit une augmentation de 9% par rapport à 2017.

    Deux attentats suicides visant les forces de l’ordre ont secoué Tunis jeudi 27 juin, faisant un mort et huit blessés. Une voiture de police a explosé dans le centre de la ville, avenue Bourguiba, principale artère de Tunis, près de l’ambassade de France. Les attaques terroristes ont été revendiquées par Daech*.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    relations bilatérales, touristes, tourisme, gardes-frontières, poste-frontière, frontière, Algérie, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik