Ecoutez Radio Sputnik
    Monica Bellucci, archives

    Monica Bellucci fait le buzz en Tunisie pour le tournage d’un film - photos

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnakova
    Afrique
    URL courte
    4156
    S'abonner

    En Tunisie depuis quelques jours pour la réalisation d’un film, la star italienne Monica Bellucci suscite un véritable engouement dans le pays. Elle a été reçue à son arrivée par deux ministres et ses fans qui ont partagé en masse leurs photos sur le Net.

    Monica Bellucci est actuellement en Tunisie pour participer au tournage d’un film qui raconte l’histoire d’un jeune couple syrien déchiré par les affres la guerre civile. Elle a été officiellement reçue par les autorités culturelles du pays. Ses admirateurs partagent massivement leurs photos sur les réseaux sociaux.

    Les premiers à l’avoir accueillie étaient le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El-Abidine, et le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, René Trabelsi, lors d’une réception organisée par Guillaume Rambourg, coproducteur du film avec la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania.

    L’homme qui avait vendu sa peau, tel est le nom du long-métrage confié par Guillaume Rambour au site d’information tunisien L’économiste Maghrébin. «Ce que je sais, c’est que Monica a eu le coup de foudre pour le script de ce film et a dit oui à Kaouther Ben Hania qui est devenue une amie», a-t-il lancé.

    Selon le même média, le film raconte l’histoire d’un jeune couple syrien séparé par la guerre civile. La femme se réfugie en France alors que son compagnon a réussi à s’installer à Beyrouth, au Liban. Un artiste propose à l’homme de lui tatouer un visa Schengen sur le dos, qu’il exposera par la suite à travers l’Europe.

    Monica Bellucci interprétera le rôle d’une galeriste à Beyrouth.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    Tunisie, Aurora Films, cinéma, film
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik