Afrique
URL courte
0 118
S'abonner

Un détenu marocain, condamné à 12 ans de prison ferme, s’est évadé de la prison de Tanger, deux jours avant la célébration de l’Aïd el-Kebir. Le criminel est activement recherché par la police.

Samedi 10 août, un dangereux prisonnier marocain a réussi à s’évader du centre pénitentiaire de la ville de Tanger, dans l’extrême nord du Maroc, a indiqué dans un communiqué la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), auquel se réfère la Maghreb Arabe Presse (MAP). Cette évasion a eu lieu deux jours avant l’Aïd el-Kebir, fêtée ce lundi 12 août dans le royaume chérifien.

«Le prisonnier (S.Z), incarcéré à la prison locale de Tanger, s’est évadé samedi à 6h de cet établissement pénitentiaire», indique le texte du communiqué. «La DGAPR a dépêché une commission d’enquête centrale à cet établissement pour effectuer une enquête précise et globale au sujet de cet incident», est-il ajouté, précisant que ceci avait été décidé «en vue de définir les circonstances de l’évasion du prisonnier, déterminer les responsabilités et prendre les mesures administratives nécessaires».

La police en état d’alerte

Après l’annonce de l’évasion de ce prisonnier, âgé de 27 ans, condamné à 12 ans de prison ferme pour formation d’une bande criminelle, aggravée par des coups et blessures, la police de la ville de Tanger a déclenché un état d’alerte maximale dans toute la région, afin de retrouver le criminel dans les plus brefs délais. Selon la presse locale, la vaste opération de recherche lancée dans toute la région est toujours en cours.

Pour s’évader de la prison de Tanger, le dangereux criminel a réussi à rompre les barreaux de sa cellule, a rapporté le site d’information Hibapress. Il serait par la suite passé par la toiture de l’établissement pénitentiaire.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
prisonniers, prison, évasion, Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, gouvernement marocain, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook