Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants en mer

    Profitant de l’Aïd el-Kebir, deux embarcations de jeunes tunisiens sont parties pour Lampedusa - photos

    © REUTERS / Ismail Zitouny
    Afrique
    URL courte
    408
    S'abonner

    La Marine tunisienne a porté secours à deux embarcations de migrants tunisiens en mer avec un total de 20 personnes à bord, a annoncé le ministère de la Défense, précisant que ces migrants tentaient de rejoindre la côte italienne.

    Le jour de l’Aïd el-Kebir, deux embarcations, avec 20 migrants tunisiens à bord, ont été secourues en mer par la Marine nationale, alors qu’elles tentaient de rejoindre les côtes italiennes, à Lampedusa, a déclaré à la presse Mohamed Zekri, le porte-parole du ministère tunisien de la Défense nationale.

    Le bateau à bord duquel se trouvaient 13 personnes «a été endommagé à 20 kilomètres au nord-est de la ville côtière de Zarzis», a-t-il affirmé, soulignant que les migrants «ont émis un message de détresse».

    Selon le responsable, lors de leur interrogatoire, ces migrants ont affirmé avoir pris le large dimanche, à partir des côtes de Zarzis, en direction de la côte italienne.

    Sept autres migrants ont été secourus, également dimanche, par une unité de la Marine nationale à 45 kilomètres au nord d’El Haouaria. «Les sept migrants avaient l’intention de voyager vers les côtes italiennes illégalement», a précisé le porte-parole du ministère, indiquant que les mis en cause avaient tous été transférés au port de la Goulette à Tunis et remis aux unités de la garde nationale.

    Profitant des congés de la fête de l’Aïd el-Kebir, six bateaux ont quitté la Tunisie: trois sont arrivés à Lampedusa, un a été intercepté par les gardes-côtes tunisiens et deux autres sont toujours portés disparus, a affirmé au site Infos Migrants Chamesdine Marzoug, un membre du Croissant-Rouge tunisien.

    Selon lui, un premier bateau est parti de l'île de Djerba, trois autres ont quitté la ville de Zarzis et les deux derniers sont partis de Ben Gardane, dans l'est de la Tunisie. Une quatrième embarcation, partie de Zarzis, a pris l'eau, mais ses occupants sont indemnes, et les deux derniers bateaux partis de Ben Gardane sont toujours portés disparus.

    Tags:
    Lampedusa, passeurs de migrants, camp de migrants, migrants, marine, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik