Ecoutez Radio Sputnik
    Un système de missiles S-300

    Le chef de l’armée algérienne tire le bilan des 15 années de redressement de l’institution militaire

    © Sputnik . Valery Melnikov
    Afrique
    URL courte
    Par
    7405
    S'abonner

    Dans un discours à l’occasion de l’Aïd El-Kébir, le chef de l’armée algérienne a estimé que la dynamique de modernisation des Forces armées lancée il y a 15 ans avait hissé l’institution militaire «aux rangs les plus élevés», lui permettant de garder l’Algérie «souveraine et indépendante», indique un communiqué de la Défense nationale.

    À l’occasion de l’Aïd El-Kébir, le chef de l’état-major de l’ANP a fait le bilan de ces 15 années d’efforts de modernisation dans un discours prononcé à l’adresse des hauts cadres de l’armée, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale.

    ​«Les résultats des grandes étapes parcourues, ces dernières années, par l’Armée nationale populaire dans tous les domaines et sur tous les échelons sont désormais manifestes et palpables, ce qui a permis à nos Forces armées de se hisser aux rangs les plus élevés qui cadrent parfaitement avec les exigences de préserver l’Algérie toujours et à jamais forte, redoutable, souveraine et indépendante», a-t-il affirmé.

    Après la décennie noire de terrorisme des années 1990 qui a considérablement affecté les capacités de l’institution militaire algérienne, aussi bien sur le plan matériel que celui du moral des troupes, le général Gaïd Salah a appelé l’ensemble des forces à puiser dans les résultats positifs réalisés grâce aux efforts et à la motivation des personnes impliquées.

    «Tel est le capital riche qui mérite auprès de tous les hommes de l’ANP aujourd’hui et demain, d’être valorisé avec estime et gratitude afin que chacun ait une autre motivation à fournir davantage d’efforts permettant à nos Forces Armées d’être toujours à la hauteur de leurs responsabilités et de l’ampleur des missions qui leur sont assignées», a-t-il souligné.

    Le redressement de l’ANP

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Mokhtar Saïd Mediouni, ex-colonel de l’armée de l’air algérienne, a levé le voile sur les enjeux de l’initiative de modernisation initiée depuis 2004 par le haut commandement de l’ANP. Il a abordé les objectifs que cette dernière s’est fixés en matière de développement de son industrie militaire et de son impact sur l’économie civile. Il a également mis en avant la nécessité de maîtriser les technologies de pointes.

    Ainsi, l’ex-officier supérieur de l’armée de l’air a indiqué que «le mouvement de modernisation a transformé toutes les composantes de l’ANP, à savoir les forces navales qui sont actuellement équipées par des moyens très modernes par rapport à la situation dans laquelle elles étaient il y a 20 ans». «En plus des forces terrestres, aériennes et de la défense du territoire», a-t-il précisé.

    «L’armée algérienne ne veut pas juste consommer des moyens militaires, mais elle veut également comprendre et maîtriser les systèmes technologiques de pointe et développer sa propre industrie avec ses propres moyens», a-t-il insisté, et de faire savoir que l’ANP voulait «acquérir d’une manière plus pragmatique ces technologies et faire en sorte que la maitrise soit encore plus efficace».

    Enfin, Mokhtar Saïd Mediouni a parlé de la fabrication et modernisation des véhicules militaires, des hélicoptères, des drones et le lancement de centres de recherche et de développement, avec pour objectif de toujours trouver des applications civiles à ce qui est développé. Les industries et les usines édifiées ont également beaucoup contribué au développement des régions dans lesquelles elles étaient implantées, a-t-il conclu.

    Tags:
    réarmement, redressement économique, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik