Ecoutez Radio Sputnik
    Des serpents (image d'illustration)

    La police espagnole démantèle un réseau de trafic d’animaux en direction du Maroc - photos

    © Sputnik . Igor Zarembo
    Afrique
    URL courte
    1150
    S'abonner

    La police espagnole a annoncé dans un communiqué le démantèlement d’un réseau de 10 personnes faisant partie d’un trafic d’animaux exotiques destinés au Maroc.

    Fruit de la collaboration entre la police espagnole et ses homologues marocain, portugais et slovaque, un réseau international de trafic d’espèces animales a été démantelé en Espagne, sous la coordination d’Europol, a indiqué un communiqué officiel relayé par l’agence de presse espagnole EFE. Pas moins de 200 animaux exotiques ont été saisis. Ils étaient destinés à être expédiés vers le Maroc où un marché émergent a été découvert, a précisé EFE.

    Baptisée «Fennec», l‘opération initiée par la police, suite à la plainte d’un citoyen par l’intermédiaire d’une organisation de défense des animaux et de protection de la nature, a permis de mettre hors d’état de nuire ce réseau qui revendait des oiseaux, des mammifères et des reptiles, parmi lesquels quelques espèces rares. Ces animaux, selon la police espagnole, étaient achetés clandestinement auprès de fournisseurs en Espagne et dans d’autres pays de l’Union européenne.

    Disposant de documents nationaux et internationaux falsifiés, les animaux étaient acheminés illégalement vers le royaume chérifien sans craindre de problèmes aux douanes. D’autant plus que le réseau travaillait avec un vétérinaire complice qui leurs délivrait des cartes de santé, a précisé le communiqué de la police espagnole.

    ​Sur place, un Marocain domicilié à Melilla se chargeait de la distribution des animaux. Il contactait les acheteurs par le biais de réseaux sociaux et de contacts personnels et faisait transiter les animaux par le passage frontalier entre Melilla et Nador, selon la même source.

    La police espagnole a arrêté 10 personnes, membres de ce réseau international, qui seront poursuivis pour contrebande, commerce illégal d’espèces animales, abus d’animaux et falsification de documents.

    Tags:
    animaux domestiques, espèces menacées, animaux, contrebande, trafic, Espagne, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik