Afrique
URL courte
1136
S'abonner

La ministre algérienne de la Culture, Meriem Merdaci, a démissionné ce samedi 24 août, au surlendemain de la mort de cinq jeunes dans une bousculade à l'entrée d'un concert du rappeur Soolking, a annoncé la présidence algérienne.

Deux jours après l’accident qui s’est produit avant le concert du rappeur Soolking en Algérie, faisant cinq morts, la ministre algérienne de la Culture, Meriem Merdaci, a quitté son poste ce 24 août, a déclaré la présidence algérienne.

«Meriem Merdaci a présenté sa démission au chef de l'État par intérim Abdelkader Bensalah qui l'a acceptée», selon un communiqué de la présidence diffusé par la TV d'État auquel se réfère l’AFP.

L’accident avant le concert du rappeur Soolking

La bousculade est survenue le 22 août à l'une des entrées du stade du 20-Août-1955, où avait débuté le concert, dans le quartier populaire de Belouizdad. Les cinq victimes décédées étaient âgées de 13 à 22 ans.

Le parquet d'Alger a annoncé le 23 août l'ouverture d'une enquête devant «déterminer les responsabilités et les circonstances de cet accident». Le même jour, le directeur général de l'Office national des droits d'auteurs (ONDA), organisme public qui organisait le concert, a été limogé par le Premier ministre Noureddine Bedoui.

C'était le seul et unique concert prévu en Algérie de Soolking, 29 ans, depuis l'envol de sa carrière internationale en 2018. De son vrai nom Abderraouf Derradji, il vit en France depuis 2014.

Lire aussi:

Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Mobilisation contre les violences policières à Paris, en dépit de l’interdiction - vidéo
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
ministre, démission, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook