Afrique
URL courte
Par
1101
S'abonner

Ce vendredi 30 août, les forces de l’ordre marocaines ont mis en échec près de 400 tentatives de migrants subsahariens de rejoindre l’enclave de Sebta, opération durant laquelle 90 personnes ont été interpellées, selon les autorités de M'diq Fnideq, citées par l’agence MAP.

Dans une déclaration à l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP), les autorités locales de la préfecture de M'diq Fnideq, dans le nord-ouest du Maroc, ont indiqué que les forces de l’ordre marocaines avaient réussi à déjouer environ 400 tentatives d’immigration clandestine vers Sebta, via le centre de Belyounech.

Elles ont affirmé que les migrants étaient d’origine subsaharienne, dont neuf ont été légèrement blessés et transférés à l’hôpital de la ville de Fnideq.

Les forces de l’ordre ont réussi à arrêter 90 des migrants, alors que les opérations de recherche se poursuivent pour interpeller les autres clandestins, précisent les autorités.

Le rapport de l’OIM

L'Organisation internationale pour les migrants (OIM) annonce dans son dernier rapport que le Maroc a réussi à réduire de 33% le nombre de tentatives de migration clandestine au cours du premier trimestre de l’année, par rapport à la même période l’année dernière.

Le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum rapporte que les services de sécurité marocains ont intercepté près de 2.362 migrants en mer au premier trimestre 2019, contre 7.885 à la même période l’année précédente. Les données concernant les tentatives de migration irrégulière à Ceuta et Melilla affichent également une diminution par rapport à l’année dernière. D’après le même quotidien, citant des rapports espagnols, 226 personnes ont réussi à entrer en Espagne à travers les barrières de Ceuta et Melilla, contre 1.085 en 2018.

Le bilan de 2018

En 2018, les forces de sécurité et les garde-côtes marocains avaient réussi à avorter 88.761 tentatives d'émigration clandestine, indique un communiqué de l'Observatoire national de la migration, cité par l'agence de presse officielle marocaine MAP.

Selon le communiqué, 70.571 migrants sur le total arrêté étaient des ressortissants de pays tiers. Le nombre de migrants étrangers est en hausse de 37% par rapport à 2017, ajoute la même source. L'Observatoire national de la migration souligne que les forces de sécurité marocaines avaient démantelé 229 réseaux de passeurs en 2018. Alors que les garde-côtes avaient secouru près de 29.715 migrants en mer. Parmi les personnes arrêtées, 5.608 migrants avaient opté pour le retour volontaire vers leur pays d'origine, conclu la même source.

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
Ceuta, migrants économiques, camp de migrants, enfants migrants, migrants, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook