Afrique
URL courte
4013
S'abonner

Fermée et évacuée en janvier 1991 face aux violences engendrées par l’effondrement du gouvernement central, l’ambassade des États-Unis à Mogadiscio rouvre ses portes le 2 octobre, comme symbole d’«une nouvelle étape» dans les relations entre les deux pays.

Les États-Unis ont rouvert mercredi 2 octobre leur ambassade dans la capitale de Somalie, soit près de 28 ans après sa fermeture et son évacuation en pleine guerre civile. La présence diplomatique permanente a été rétablie à Mogadiscio en décembre 2018, mais était opérée à partir de Nairobi.

Dans un communiqué, l’ambassadeur actuel, Donald Yamamoto, a souligné «une nouvelle étape vers le retour des relations entre la Somalie et les États-Unis».

«C’est un jour historique reflétant les progrès de la Somalie ces dernières années et constitue un pas en avant dans la régularisation de l’engagement diplomatique des États-Unis à Mogadiscio depuis la reconnaissance du gouvernement fédéral somalien en 2013», a déclaré M. Yamamoto.

Présent à New York à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Onu fin septembre, le Président somalien Mohamed Abdullahi Farmaajo en a profité pour procéder à l’inauguration de la mission diplomatique somalienne à Washington.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
Mogadiscio, ambassade, États-Unis, Somalie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook