Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation en Algérie

    En Algérie, près de 60% des entreprises du BTP ont mis la clef sous la porte

    © Sputnik . Selma Kasmi
    Afrique
    URL courte
    81222
    S'abonner

    En Algérie, la situation politique de ces derniers mois a eu de graves effets pour le secteur économique, plus particulièrement pour celui du bâtiment et des travaux publics dans lequel plus de la moitié des entreprises ont cessé leurs activités, selon la Radio algérienne.

    Dans la situation politique délicate de ces derniers mois, plus de la moitié des entreprises algériennes du bâtiment et des travaux publics ont été contraintes de cesser leurs activités et de licencier de nombreux salariés suite à l’absence de commandes, a annoncé la chaîne 3 de la Radio algérienne.

    Le président de la Confédération des industriels algériens, Abdelwahab Ziani, a signalé que «presque 60% des entreprises du secteur ont arrêté leurs activités, ou sont sur le point de le faire, faute d’avoir trouvé un interlocuteur pour les écouter».

    M.Ziani a ajouté que la crise n’était pas économique, «elle est politique». Plus encore, il considère que c’est le politique qui influe «totalement» sur l’économique.

    Le média déplore que la crise que traverse le secteur du bâtiment, «avec ses chantiers à l’arrêt», ait fini par se répercuter sur la demande de matériaux de construction, la faisant chuter de 20%.

    Tenter l'aventure de l'exportation

    Le PDG d’une cimenterie privée, Abdenour Souakri, a confié à la Radio algérienne que ses ventes avaient chuté de 40% et que sa société était en train de gérer cette délicate situation «en fonction de l’évolution du marché», tout en comptant sur les pouvoirs publics pour une facilitation de placement de sa production à l’exportation.

    La Radio algérienne signale que face au ralentissement économique dans le pays, la demande interne en produits et services a connu une baisse de plus de 50%, amenant les industriels à «tenter l’aventure de l’exportation».

    Tags:
    ventes, économie, fermeture, grands travaux publics (GTP), bâtiment (travaux de construction), Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik