Afrique
URL courte
7118
S'abonner

Un réacteur du Boeing d’Ethiopian Airlines qui venait de décoller de Dakar, avec 90 personnes à bord, a pris feu, obligeant les pilotes à revenir d’urgence à l’aéroport, annoncent les médias.

Un Boeing 767 de la compagnie Ethiopian Airlines, assurant le vol ET908 Dakar-Addis Abeba avec une escale dans la ville malienne à Bamako, a effectué mardi 8 octobre un atterrissage d'urgence avec un réacteur en feu à l'aéroport de Dakar, au Sénégal, a annoncé le journal Dakar Actu.

Selon ce dernier, 90 personnes se trouvaient à bord de l’appareil qui a fait demi-tour pour se poser à Dakar quelques minutes après son décollage de l’aéroport International Blaise Diagne de Diass.

«À 08h10 (10h10 heure de Paris), on nous a signalé un incident à bord [d'un vol] de la compagnie Ethiopian Airlines sur un moteur, et automatiquement le plan d'urgence a été déclenché autour de l'aéroport. On a pu ouvrir un couloir avec la tour de contrôle pour que l'avion puisse se poser et que les sapeurs-pompiers au sol puissent rapidement éteindre le feu», a indiqué Tidiane Tamba, porte-parole du gestionnaire de l'aéroport, cité par l’agence France-Presse (AFP).

Les passagers et l'équipage sont saufs. Ils ont été dans un premier temps logés à l'hôtel Radisson de Diamniadio. Ensuite les passagers ont été transférés sur Emirates, Air Côte d'Ivoire et Kenya Airways, précise Dakar Actu.

«Un B767-300 d'Ethiopian Airlines ayant le numéro d’enregistrement ET-AMG et effectuant le 8 octobre le vol ET908 de Dakar à Addis-Abeba via Bamako, est revenu à l'aéroport de Diass pour des raisons techniques.Tous les passagers ont été pris en charge. Certains prennent des vols sur d'autres compagnies dès après-midi. Les autres prendront le vol quotidien de mercredi et sont logés à l'hôtel en attendant», a dit Ethiopian Airlines dans un communiqué, présentant ses excuses.

​Le 10 mars, un Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines s'était écrasé quelques minutes après son décollage d'Addis Abeba, provoquant la mort de ses 157 occupants.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
atterrissage d'urgence, Ethiopian Airlines, Dakar, Boeing 767
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook