Afrique
URL courte
1015
S'abonner

Une centaine d'éléphants sont morts ces deux derniers mois dans le parc national de Chobe (nord), le plus grand du Botswana, victimes des effets de la sécheresse qui sévit dans toute l'Afrique australe, ont annoncé mardi les autorités.

Selon l'AFP, ces pachydermes sont pour une partie morts de faim, pour l'autre de la maladie du charbon (anthrax), a précisé le ministère de l'Environnement dans un communiqué.

«À cause de la sécheresse actuelle, les éléphants ingèrent de la terre lorsqu'ils broutent et sont ainsi exposés à la bactérie de l'anthrax», a expliqué le ministère, précisant que les cadavres de pachydermes qui en sont morts seront incinérés pour éviter la contagion à d'autres animaux.

Comme le reste de la pointe sud de l'Afrique, le Botswana est soumis depuis plusieurs saisons à des épisodes récurrents de sécheresse aggravés par le réchauffement climatique, qui pèsent sur la sécurité alimentaire de la population et de la faune.

Les autorités du Zimbabwe voisin ont annoncé lundi qu'au moins 55 éléphants étaient morts de faim ou de soif depuis un mois dans la réserve de Hwange, la plus grande du pays.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
décès, morts, Afrique, Botswana, sécheresse, éléphants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook